Nous suivre Industrie Techno

Une étude sur le marché français du PLM

Industrie et Technologies
Pierre Audoin Consultants annonce la sortie de la nouvelle édition de son dossier multi clients sur le marché du PLM en France - 2003-2005. Voici quelques informations en avant-première.

La fonction Conception/Recherche & Développement de l'entreprise connaît de profonds changements accompagnés par l'introduction progressive de nouvelles technologies.

Ainsi le concept de PLM (Product Lifecycle Management) recouvre l'ensemble des outils et des modes d'organisation qui permettent d'optimiser les processus de développement et la gestion du cycle de vie du produit, ainsi qu'une meilleure collaboration entre les différents participants. Le développement produit au sein de l'entreprise étendue devient réalité.

Un marché en net recul

Selon PAC, le marché français du service informatique (conseil, intégration, formation, externalisation) et des logiciels autour du PLM aurait représenté environ 710 M€ en 2003, en net recul par rapport aux années précédentes.

Les principaux acteurs du service informatique de cette transformation proviennent d'horizons divers : les intégrateurs traditionnels du CAD/CAM (MDT Vision, Spring, T-Systems…), les généralistes du service et du conseil (Capgemini, Thales IS, Steria, Accenture, CSC…) et des spécialistes (PCO Technologies, Vinci Consulting…).

MDT Vision en pointe sur les services

PAC estime que le leader sur le marché des services informatiques liés au PLM est MDT Vision (filiale d'IBM) avec des revenus de l'ordre de 60 M€. Viennent ensuite PCO Technologies à 10,5 M€, Le groupe Euriware à 10 M€, Spring à 10 M€, Capgemini à 9 € et Thales IS à 7,5 M€. Ce classement comprend les seuls revenus des sociétés de services informatiques issus du conseil, de l'intégration et des services de formation dans le domaine du PLM.

L'intégration est réalisée autour de produits de Computer-Aided Design/Manufacturing (Catia-Dassault Systèmes/IBM PLM, Pro/Engineer-PTC, Unigraphics-UGS…), de Product Data Management (Windchill-PTC, MatrixOne, SAP PLM, Enovia-Dassault Systèmes/IBM PLM, Teamcenter-UGS, Advitium-Lascom…), de Electronic Document Management (Documentum…) et d'outils collaboratifs. Les revenus issus de l'externalisation (infogérance, maintenance d'applications), du matériel, de la maintenance matérielle et des logiciels ne sont pas inclus.

La CFAO à la peine, mais la GDT garde le sourire

L'étude aborde distinctement les 2 segments du PLM que sont le CAD/CAM et le PDM. Le CAD/CAM est un marché très mature tiré par les éditeurs, alors que le marché du PDM est un marché plus jeune dont la composante service est plus forte. En effet, la mise en place du PLM implique une redéfinition des processus et une meilleure communication entre des applications hétérogènes (internes et externes à l'entreprise).

A l'image de l'ensemble du marché informatique, le PLM a subi un revers au cours des 3 dernières années. En 3 ans, La croissance du CAD/CAM a perdu plus de 7 points tandis que celle du PDM a perdu plus de 20 points.

Ainsi PAC estime le marché français du service informatique (conseil, intégration, formation, externalisation) et des logiciels autour du PLM à environ 710 M€ en 2003. La part CFAO aurait été de l'ordre de 510 M€, alors que celle de la GDT aurait été de 200 M€. En 2005, la part de la CFAO devrait chuter à 500 M€ (-1 % par an) et celle de la GDT croître jusqu'à 240 M€ (+9% par an).

La bonne tenue de l'ingénierie de process

Après des débuts prometteurs, SAP a connu une année difficile en 2003 avec un net recul de ses ventes. Ce sont les ventes autour des produits d'usine virtuelle de Dassault Systèmes avec Delmia, et de Tecnomatix qui ont tiré le marché. Dans le domaine du PDM et du CAD, les éditeurs signent des extensions plutôt que des nouvelles licences. Les services se maintiennent grâce à la poursuite de grands projets d'intégration.

On peut observer également un mouvement sur les prestations d'externalisation avec des grands comptes qui réfléchissent pour passer des contrats de TMA. Ceci est la preuve d'une certaine maturité des applications et des utilisateurs.

Le classement évoqué plus haut fait ressortir la domination des acteurs nationaux sur le service autour du PLM, excepté MDT Vision racheté en 2002 par IBM. Cette omniprésence d'acteurs locaux est liée à plusieurs facteurs : jusqu'à maintenant les projets sont restés principalement nationaux, la demande provient de grandes entreprises nationales en Aéronautique/Défense (EADS, Thales…), en Automobile (Renault, PSA…) qui privilégient des acteurs locaux, et le leader du marché est un éditeur français: Dassault Systèmes.

Un changement de dimension des projets est cependant en train de s'opérer vers l'international qui pourra entraîner une concentration des acteurs du service comme l'emblématique rapprochement entre IBM et Matra Datavision.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus
http://www.pac-online.fr/fra/home.asp

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Plus d'articles