Nous suivre Industrie Techno

Une étape importante : la ville décarbonée

Une étape importante : la ville décarbonée

© Issygrid

Bernard Decomps, conseiller du Président du pôle de compétitivité Advancity et  membre de l’Académie des Technologies a livré en exclusivité à Industrie & Technologies son analyse sur les enjeux de la ville décarbonée.

1.        Les enjeux : La ville décarbonée répond à la fois à la dépendance aux hydrocarbures fossiles et au réchauffement climatique. Ce constat n’est pas vrai uniquement en Europe : des efforts importants sont ainsi déployés en Asie et en Afrique pour réaliser des cités décarbonées où nos entreprises sont en capacité de prendre des parts importantes. A condition de savoir percevoir, dans chaque ville cliente, les spécificités climatiques, économiques et culturelles et répondre ainsi aux attentes des habitants.

 

2.      La base systémique de la ville décarbonée : La ville décarbonée repose sur trois assises. La première est la réduction de la consommation (isolation des bâtiments, réduction des déplacements motorisés, progrès des industries, etc.). « La meilleure des énergies décarbonées est celle qui n’est pas consommée ». La deuxième est la chasse au gaspillage. Elle récupère des énergies dissipées par les différentes activités : industrielles ou tertiaires, les transports, les espaces surpeuplés, les eaux usées, etc.  Celles-ci peuvent être réintroduites dans les bâtiments à l’aide de pompes à chaleur. Si l’investissement dans des réseaux de chaleur ad hoc reliant chaque immeuble dans les zones urbanisées paraît prohibitif, du moins en France, rien ne devrait empêcher le recours aux réseaux existants comme ceux dédiés à l’assainissement ou aux transports souterrains. La dernière assise est celle des énergies alternatives décarbonées : énergies renouvelables, nucléaire et à plus long terme capture du CO2 en sortie des installations industrielles. À ce jour, le coût complet de l’énergie penche presque toujours en faveur des ressources carbonées ou du nucléaire. Sauf dans les usages locaux : les réseaux de chaleur sont bien adaptés aux quartiers en construction, et les énergies électriques renouvelables associées à des systèmes de stockage desservent bien les consommateurs « hors réseau », comme sur les îles. Niveau transport, véhicule électrique, multi modal, télétravail et télé-services sont également des moyens de réduire les besoins énergétiques carbonés en pesant d’abord sur les déplacements. En transport comme en distribution d’énergies, la ville décarbonée est donc nécessairement systémique. Pour conjuguer les niveaux micro et macro, mobiliser toutes les ressources du numérique est probablement sa meilleure arme.

 

3.      L’implication de tous les acteurs : la ville décarbonée est un collectif humain dont la réussite implique une compréhension des enjeux, un débat très approfondi et une implication de tous les acteurs.  L’équipe de pilotage rend des comptes sur les options retenues, leur état d’avancement, et aide les citoyens à apprivoiser les innovations qui assurent l’intégration sociale et le succès commercial des produits et services.

 

4.      La politique d’investissement : Le succès d’une ville décarbonée implique sa capacité à mobiliser des investissements lourds. Elle suppose aussi des mesures favorables aux Partenariats Public-Privé avec des entreprises désireuses de faire de quartiers ou d’infrastructures exemplaires, des vitrines pour assurer leur présence à l’export. Par leur création de valeur et d’emplois, les villes décarbonnées remplissent donc pleinement les critères des « grands projets européens » récemment décidés par l’UE.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« La donne change pour la récupération de chaleur fatale dans l’industrie », lance Gilles David, PDG d’Enertime

« La donne change pour la récupération de chaleur fatale dans l’industrie », lance Gilles David, PDG d’Enertime

La récupération de chaleur fatale dans l'industrie est un gisement majeur d'efficacité énergétique : 50[…]

Comment le Syndicat des énergies renouvelables veut accélérer le développement des EnR en France

Comment le Syndicat des énergies renouvelables veut accélérer le développement des EnR en France

Trois projets smart city dévoilés au QG Digital d'Engie

Trois projets smart city dévoilés au QG Digital d'Engie

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Plus d'articles