Nous suivre Industrie Techno

Une école de conception … de sous-marins

Jean-François Preveraud
Une école de conception … de sous-marins

Assurer le transfert de technologie nécessaire pour concevoir un sous-marin.

© DR

Dans le cadre d’un contrat d’armement, DCNS met en place une école pour former pendant 18 mois des ingénieurs de la Marine brésilienne à la conception des sous-marins. Une manière originale d’effectuer des transferts de technologie.

Dans le cadre du contrat de fourniture de 4 sous-marins signé en septembre 2009 avec la Marine brésilienne, DCNS, spécialiste français du naval de défense, vient de créer une école de conception de sous-marins à Lorient (56). Elle a pour objectif de fournir au Brésil l’assistance nécessaire pour la conception de la partie non-nucléaire de son premier sous-marin à propulsion nucléaire, dont l’entrée en service est prévue en 2025.

Une trentaine d’ingénieurs et techniciens de la Marine brésilienne ont déjà intégré l’école. Au cours des 18 prochains mois, ces stagiaires seront formés par des collaborateurs de DCNS, spécialistes de la conception de sous-marins. Le transfert de technologie se poursuivra ensuite au Brésil.

« Ce programme confirme la capacité de DCNS à mettre en œuvre des partenariats innovants au service de ses clients internationaux dans le cadre de transferts de technologie maîtrisés. Nous sommes fiers de permettre ainsi au Brésil d’acquérir des savoir-faire de tout premier plan mondial dans le domaine naval de défense », a expliqué Pierre Quinchon, directeur de la Division Sous-marins de DCNS, lors de l’inauguration de l’école la semaine dernière.

Le plus important contrat international du groupe

Plusieurs centaines de collaborateurs de DCNS travaillent déjà sur ce programme de sous-marins qui représente près de 3 millions d’heures de travail durant ses cinq premières années. La majorité des centres du groupe sont concernés, principalement Lorient pour la conception, Cherbourg pour la production, Ruelle pour les équipements stratégiques, Indret pour la propulsion et Toulon pour le système de combat.

Le contrat porte sur la conception et la réalisation en transfert de technologie de quatre sous-marins conventionnels, l’assistance pour la conception et la réalisation de la partie non-nucléaire du premier sous-marin brésilien à propulsion nucléaire, et le soutien à la réalisation d’une base navale et d’un chantier de construction navale.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.dcnsgroup.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles