Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Une combinaison spatiale inspirée d'une armure pour survivre sur Mars

Julien Bergounhoux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une combinaison spatiale inspirée d'une armure pour survivre sur Mars

© OeWF

L'environnement martien répresente l'un des plus grands défis des futures missions sur la planète rouge. Car si le voyage sera ardu, la survie sur place ne le sera pas moins. Développée par le Forum Spatial Autrichien, la combinaison Aouda.X est un concentré de technologies de pointe, qui se veut la réponse à ces difficultés et la prochaine étape dans l'évolution des combinaisons spatiales.

Présentée dans un reportage de CNN, une équipe du Forum spatial autrichien (OeWF) basée à Innsbruck, dans les Alpes, développe sous la houlette du Dr. Gernot Groomer une combinaison spatiale destinée à être portée sur Mars. Composée d'environ 10 000 composants distincts, elle est enfilée en pas moins de 3 heures par cet astrobiologiste. Le prix à payer pour survivre dans un environnement particulièrement hostile : des températures pouvant atteindre les -130 °C, des rafales de poussière abrasive allant jusqu'à 200 km/h, et un rayonnement cosmique qui représente un danger permanent. Des conditions beaucoup plus difficiles que celles subies par les astronautes de la mission Apollo 11 sur la Lune, et pour lesquelles les combinaisons actuelles ne sont pas adaptées.

Baptisée Aouda.X, en référence au personnage de Jules Verne (dans Le Tour du monde en 80 jours), cette combinaison de 45 kg qui se doit de conserver une certaine mobilité tout en étant exceptionnellement résiliente est en partie inspirée des armures portées jadis par les chevaliers médiévaux. En concurrence notamment avec les équipes de l'Université du Dakota du Nord qui collaborent avec la Nasa (NDX-1) et celles du MIT (BioSuit), elle tire les leçons de la mission AustroMars menée par l'OeWF en 2006 dans le désert de l'Utah, et est décrite comme un véritable vaisseau à échelle humaine.

Elle incorpore des réserves d'air et d'électricité, des équipements de communication, des capteurs biométriques, de quoi boire et manger, de quoi contrôler un rover directement et même de quoi se gratter le nez ! Conçue pour pouvoir être réparée en cours de mission, c'est aussi un véritable smart hub, répondant aux commandes vocales et gestuelles, qui fera office de compagnon virtuel et de conseiller durant les missions. Car au-delà de la résistance du matériel aux conditions difficiles de survie sur Mars, c'est la sécurité des spationautes qui reste une priorité pour le Dr. Groomer et son équipe.

Ci-dessous, le reportage de CNN en vidéo :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

Le 11 novembre, Space X, l’entreprise d’Elon Musk, a mis 60 nouveaux satellites en orbite pour sa constellation Starlink. Ils[…]

12/11/2019 | SpatialInternet
Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Plus d'articles