Nous suivre Industrie Techno

Une chaire fabrication additive à Clermont-Ferrand

Jean-François Preveraud

Mis à jour le 23/06/2016 à 10h29

Une chaire fabrication additive à Clermont-Ferrand

La fabrication additive permet de nouveaux concepts de pièces

© DR

L'école d'ingénieurs Sigma Clermont va ouvrir à la rentrée une chaire industrielle sur la fabrication additive.

Née en début d'année de la fusion de l’Ecole nationale supérieure de chimie de Clermont-Ferrand (ENSCCF) et de l’Institut français de mécanique avancée (IFMA), l'école d'ingénieurs Sigma Clermont entend proposer à ses étudiants des programmes en adéquation avec les enjeux identifiés dans le cadre du plan "Industrie du futur" et devenir une référence internationale dans ce domaine.

La fabrication additive pourrait être à l'origine d'une véritable révolution dans le schéma industriel classique. Pour accompagner l'industrialisation de ce procédé, Sigma crée une chaire pluridisciplinaire, placée sous la responsabilité d’Emmanuel Duc, reposant sur la convergence de ses compétences en chimie et en mécanique pour apporter une réponse multisectorielle. L'alliance de ses connaissances et de ses savoir-faire en sciences des matériaux et génies des procédés, lui permet d'aborder le sujet dans sa globalité.

Des travaux de recherche à finalité industrielle seront conduits dans trois secteurs importants :

  • La production de pièces métalliques pour l’automobile, l’aéronautique et l’industrie mécanique en général, pour laquelle, la fabrication additive doit démontrer sa pertinence technico-économique, via la proposition d’une Supply-Chain spécifique ;
  • La production de pièces polymères renforcés, pour laquelle, l’élaboration de nouveaux matériau (composites et bio-sourcés) permettra d’améliorer notoirement les caractéristiques des pièces produites ;
  • La fabrication de produits alimentaires personnalisés en grande série, pour laquelle, la fabrication additive permettra d’adapter les formes, les goûts, les apports nutritifs et les aliments aux régimes et attentes de plus en plus diversifiés des classes de consommateurs.

D'importantes entreprises de la région telles que Limagrain, Composit-Adour ou encore Oxsitis cofinancent à des degrés variables cette chaire et auront ainsi un accès privilégié aux compétences scientifiques et techniques d'une équipe d'une dizaine d'enseignants-chercheurs.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.sigma-clermont.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec COSMIC, Atos veut détecter les matériaux dangereux dans les conteneurs

Avec COSMIC, Atos veut détecter les matériaux dangereux dans les conteneurs

Le géant français du numérique s’associe au projet européen de recherche COSMIC, qui vise à détecter[…]

17/07/2019 | Transport
La médaille d'or du CNRS récompense Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences

La médaille d'or du CNRS récompense Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences

Mines ParisTech et GRTgaz s’associent pour améliorer la tenue à l’hydrogène du réseau de gaz

Mines ParisTech et GRTgaz s’associent pour améliorer la tenue à l’hydrogène du réseau de gaz

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Plus d'articles