Nous suivre Industrie Techno

Une cellule solaire à 41 % de rendement

PROPOS RECUEILLIS PAR THOMAS BLOSSEVILLE

Primé par l'Institut de France pour ses travaux dans l'énergie solaire, Frank Dimroth est chercheur à l'Institut Fraunhofer de Fribourg. Il livre ses avancées dans le photovoltaïque à concentration.

Pour s'imposer, quel défi doit relever le photovoltaïque à concentration ?

F. D. : Prouver sa fiabilité. Nous concentrons 500 fois les rayons du soleil sur des cellules de quelques centimètres carrés. Issues des technologies spatiales, elles sont cinquante fois plus chères que les cellules ordinaires, mais deux fois plus efficaces. Au niveau du système complet, nous avons atteint un rendement de 25 %. Pour y parvenir, nous avons conçu une cellule solaire à 41 % de rendement.

Quels matériaux utilisez-vous ?

F. D. : Sur une dizaine de microns d'épaisseur, notre cellule est constituée de trois sous-cellules, fabriquées dans des matériaux différents. La couche du bas est en germanium. Celle du milieu en gallium, indium, arsenic. Celle du haut en gallium, indium, phosphate. Avec les connexions, notre cellule est composée de trente couches différentes.

À quand des applications ?

F. D. : Pour passer à l'échelle industrielle, notre start-up Concentrix, fondée en 2005, a été vendue au français Soitec. Le photovoltaïque à concentration est destiné aux zones très ensoleillées, car on ne peut capter que le rayonnement direct. Mais, par comparaison aux centrales solaires thermodynamiques, il n'a pas besoin d'eau pour évacuer la chaleur. Nous utilisons une plaque de cuivre. Avec la start-up israélienne Zénith, nous expérimentons la cogénération pour produire, en plus de l'électricité, de l'eau chaude.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0924

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

C'est un tournant majeur pour bon nombre d'entreprises ayant des activités numériques. Plus aucune fuite de données[…]

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Plus d'articles