Nous suivre Industrie Techno

Une cabine "géante" sans poteau intérieur

T. B.

Sujets relatifs :

,
Une cabine

Le centre de tri des déchets de Fontaine (Isère) dispose d'une des cabines les plus spacieuses proposées par Stic.

© D.R.

Le spécialiste du tri des déchets a choisi une grande cabine, sans poteau intérieur, pour répondre à des contraintes spécifiques.

Lely Environnement a vu grand. Et l'a obtenu. La PME iséroise dispose aujourd'hui de l'une des cabines les plus spacieuses fournies par la société Stic : une portée de 12 mètres de large, plus de 30 mètres de long et une hauteur de 3,5 mètres. L'infrastructure se révèle indispensable dans le cas d'une atmosphère confinée et pour se protéger de la poussière. Pourtant, sa technicité ne réside pas tant dans ses dimensions, que dans les contraintes spécifiques à l'activité de tri des déchets, la spécialité de Lely Environnement.

L'incendie des locaux préexistants a précipité l'installation de la cabine en 2006. Placé au centre de la pièce, avec seize postes de travail répartis de part et d'autre, le tapis de tri imposait la contrainte principale : il empêchait l'utilisation de poteaux porteurs au milieu de la cabine. Lely Environnement s'est donc tourné vers le fournisseur Stic, capable de monter des structures en acier plus résistantes qu'en aluminium. « Et en moins de deux mois, l'opération était terminée », confie Lionel Lacrampe, directeur commercial de Lely Environnement.

Une architecture en acier

Avec 53 000 tonnes de déchets ordinaires par an (bois, carton, plastique, ferraille, polystyrène...), Lely Environnement représente l'archétype du centre de tri requérant une cabine tout particulièrement technique pour abriter ses salariés. « Les technologies sont celles de notre gamme Elegolis de bureaux d'atelier sur mesure. Mais certains équipements sont spécifiques », précise Philippe Combrichon, technico-commercial chez Stic. Outre la grande portée, les parois doivent être incombustibles. Les prises et interrupteurs, étanches. Surtout, il faut anticiper le passage des convoyeurs de déchets. Comme souvent pour de telles applications, Lely Environnement souhaite chauffer l'ensemble de ses installations l'hiver et les refroidir l'été. « Le plafond doit donc être capable de supporter la charge de la climatisation. Et une ventilation doit aussi pouvoir être intégrée au-dessus de chaque trieur », poursuit Philippe Combrichon.

Autant de dispositifs rendus possibles par l'architecture en acier de la cabine. Dans certains centres de tri, d'autres éléments sont encore ajoutés, tels que des garde-corps sur la toiture et une échelle à crinoline pour sécuriser la maintenance de la climatisation.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°HS903

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies