Nous suivre Industrie Techno

Une bouteille de gaz poids plume

Mirel Scherer

Sujets relatifs :

,
Une bouteille de gaz poids plume

© D.R.

La Viseo de Butagaz est nettement moins lourde que les bouteilles classiques. Son secret : un matériau composite étudié sur mesure.

Tous ceux qui ont porté une bouteille de gaz classique apprécieront sans doute la légèreté de la Viseo. En fait, ils sont déjà plus de cent mille à avoir choisi ce produit révolutionnaire que Butagaz propose depuis dix-huit mois. « Le point de départ de cette bouteille concoctée par notre service R&D a été le Cube », précise Jean-François Berdollt qui a chapeauté ce projet, aujourd'hui responsable du pôle clients de Butagaz. Le Cube ? Une bouteille tout aussi étonnante lancée il y a dix ans et dont la forme carrée facilitait le stockage et le transport. « Les innovations étaient nombreuses, comme l'enveloppe du réservoir métallique en mousse polyuréthanne ou la facilité de connexion, mais nos études de marché démontraient que les consommateurs demandaient toujours plus, explique le spécialiste de Butagaz. Par exemple, connaître le niveau de gaz restant. »

Légère, pratique, propre, sûre

La bouteille standard en acier de 12 kg (à vide, car pleine elle pèse 25 kg), qui existait depuis 70 ans, avait encore besoin d'être rajeunie. Précisons d'emblée pour les amateurs de chiffres que la Viseo ne pèse à vide que 6,5 kg et qu'elle peut stocker 10 kg de gaz. Soit un allègement d'environ 30 %.

Comment a été réalisé cet exploit ? « Nous avons commencé par chercher à imaginer un produit capable de satisfaire les impératifs des consommateurs, à savoir plus léger, plus pratique, plus propre, plus sûr », raconte Jean-François Berdollt. Les ingénieurs de Butagaz étudient ainsi pendant plusieurs mois et de près le marché scandinave qui proposait depuis une dizaine d'années déjà des bouteilles en matériau composite. Mais cela ne concernait qu'un micromarché, celui des loisirs. Rien à voir avec les exigences du marché français. Il fallait donc adapter le matériau composite aux caractéristiques de résistance imposées par le transport et les manipulations que les bouteilles de gaz domestique subissent en France.

Le marché est bouleversé en 2004 : les chaînes de supermarchés ont commencé à vendre des bouteilles à des prix 25 % inférieurs à ceux des acteurs traditionnels. « Il fallait réagir en accélérant l'effort d'innovation », poursuit l'expert. Une étude marketing plus poussée est lancée fin 2004 et la première maquette d'une bouteille en plastique est réalisée.

Un réservoir translucide inséré dans une coque

Dès lors, l'histoire s'accélère : début 2005 le projet est lancé par le service R&D de Butagaz avec un cahier des charges très strict allant au-delà de la norme française la plus exigeante. Mais qui devait respecter, entre autres, deux conditions. Primo, la bouteille devait avoir une résistance à toute épreuve. Secundo, il fallait qu'elle soit impossible à copier. Après plusieurs consultations de fabricants, la société suédoise Composite Scandinavia est retenue pour la réalisation du réservoir à pression en composite. Un designer, l'agence Damon Design est aussi de la partie pour concevoir avec des outils de conception et de visualisation 3D comme SolidWorks, Illustrator, Photoshop, etc., la bouteille. Un travail distingué par le Janus de l'industrie en 2006 decerné par l'Institut français du design. Des sous-traitants qui réalisent les moules participent aussi au projet. Celui-ci traverse toutes les phases habituelles : études, réalisation de prototypes, modifications, tests (comme ceux de vieillissement par exemple)...

Le produit est lancé fin avril 2006. Même si son prix de fabrication (40 euros) est deux fois plus cher que celui d'une bouteille en acier, la Viseo s'impose grâce à ses atouts. La légèreté évidemment : on gagne à vide, pas moins de 5,5 kg. Comment ? Grâce tout simplement à un matériau composite de haute technologie qui conjugue des qualités hors normes. Une très grande résistance aux chocs, à la pression, à la chaleur et aux agressions chimiques, par exemple. Beaucoup plus léger que l'acier, ce matériau est complètement étanche, et ne subit en aucun cas la corrosion. Déjà largement utilisée dans l'industrie automobile, les loisirs et l'aéronautique, cette révolution technologique prend aujourd'hui avec la Viseo la forme d'un réservoir translucide inséré dans une coque en polypropylène additivé haute résistance.

La bouteille est par ailleurs 100 % recyclabe et dispose de quatre fenêtres permettant, par un simple coup d'oeil, de contrôler, à tout moment, le niveau de gaz disponible. Finies donc les pannes. Autre atout, l'ergonomie. Des poignés hautes et basses facili-tent la manipulation, d'autant plus que les poignées basses ne sont pas en contact avec le sol ce qui évite de se salir les mains. Ou encore la puce RFID qui assure sa traçabilité.

La Viseo de Butagaz.

Les poignées hautes et basses facilitent la manipulation. Un poids de 6,5 kg à vide qui peut stocker 10 kg de gaz. Ce qui représente un allègement de 30 %. Le matériau est complètement étanche et ne subit pas la corrosion. Quatre fenêtres permettent, d'un simple coup d'oeil, de contrôler le niveau de gaz disponible. La bouteille est fabriquée en matériau composite sous la forme d'un réservoir translucide inséré dans une coque en polypropylène haute résistance.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0896

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies