Nous suivre Industrie Techno

Une bobine à induction ultra fine

Mathieu Brisou
Une bobine à induction ultra fine

© TDK

La généralisation à venir de la recharge sans fil, impose le développement de nouveaux produits. Démonstration avec la dernière trouvaille signée TDK.

TDK vient d'annoncer la production en masse d'une bobine à induction courant 2013. Epaisse de 0,57 mm, celle-ci veut prendre place au sein d’appareils mobiles devant être chargés par induction, sans liaison filaire avec un bloc secteur. Téléphones, appareils photo, casques Bluetooth sont ainsi visés. La firme japonaise pense même à terme pouvoir en proposer une version réduite à 0,5 mm.

Pour parvenir à une telle finesse, TDK a mis au point un film métallique magnétique souple. La bobine est donc plate mais également légère et résistante aux chocs. Elle est capable de délivrer un courant de l’ordre de 0,5 à 0,6 ampères ce qui se situe dans les normes actuelles d’alimentation (l’USB 2 présente une limite de 0,5 ampères).

L’existence de telles bobines devraient donc faciliter l’intégration des technologies de charge par induction au sein de divers appareils nomades.

Mathieu Brisou

http://www.tdk.com/


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Organisées par l'Afelim, les 11èmes rencontres de l'électronique imprimée se sont tenues les 16 et 17 septembre[…]

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Plus d'articles