Nous suivre Industrie Techno

Une application pour permettre aux paralysés de contrôler des objets par la pensée

Séverine Fontaine

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une application pour permettre aux paralysés de contrôler des objets par la pensée

Le dispositif Emotiv Insight Brainware

© Philips

Accenture et Philips ont annoncé le développement d'une application qui relie un casque enregistrant les ondes cérébrales aux objets connectés alentour. Celle-ci permettrait aux patients atteints d'une maladie neurodégénérative, comme la maladie de Charcot, de gagner en autonomie en commandant ces objets par la pensée, la voix et les yeux. 

Philips et Accenture vont mettre au point une application permettant la liaison entre une tablette et le casque de Philips capable d'enregistrer les ondes cérébrales, dans le but d’accroître l’autonomie des patients atteints de maladies neurodégénératives, comme la maladie de Charcot. Il pourrait contribuer à améliorer la qualité de vie des patients, quel que soit le stade de la maladie.

La maladie de Charcot – appelée également maladie de Lou Gehrig ou sclérose latérale amyotrophique – attaque les cellules nerveuses et les neurones moteurs, qui permettent le contrôle des muscles volontaires (qui se contractent lorsque nous le souhaitons). Ces neurones se situent dans le cerveau, le tronc cérébral et la moelle épinière. Chez les patients atteint de la maladie, ces neurones moteurs se dégénèrent, la communication entre leur cerveau et leurs muscles est rompue. Les personnes qui sont dans un stade avancé de la maladie sont souvent paralysés totalement, mais conservent leurs fonctions cérébrales.

Le dispositif détecte les pensées en temps réel

L'application de Accenture et Philips permet de piloter à distance certains produits connectés via l'émission de commandes cérébrales réceptionnées par le dispositif Emotiv Insight Brainware. Ce casque recourt à des capteurs qui réceptionnent les signaux électriques émis par le cerveau du porteur. Ils permettent de détecter en temps réel ses pensées et expressions. Une interface portative (de type tablette) affiche alors une transcription visuelle des différentes possibilités d'action et permet à l'utilisateur de naviguer dans le menu de l'application par la pensée : "haut", "bas", etc.. Le patient pourra ainsi diriger le système d'alerte médicale Lifeline, un téléviseurs connecté ou encore l'éclairage sans fil Hue (tous des produits Philips).

Philips et Accenture se sont associés pour concevoir le logiciel permettant la communication entre le dispositif Emotiv Insight Brainware et l'écran. Fjord, une société de conseil en design d'Accenture Interactive, a élaboré l'interface utilisateur.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Intel dévoile un système neuromorphique à 8 millions de neurones

Intel dévoile un système neuromorphique à 8 millions de neurones

Le 15 juillet, Intel a annoncé avoir mis à disposition de la communauté scientifique son nouveau système neuromorphique -[…]

Cobot Airbus, nano transistor, edge computing… les innovations qui (re)donnent le sourire

Cobot Airbus, nano transistor, edge computing… les innovations qui (re)donnent le sourire

Comment Samsung repousse les limites de la miniaturisation des transistors

Comment Samsung repousse les limites de la miniaturisation des transistors

Les cartes open source séduisent l'industrie

Dossiers

Les cartes open source séduisent l'industrie

Plus d'articles