Nous suivre Industrie Techno

Une alliance asiatique dans les puces sans fil 4G

Une alliance asiatique dans les puces sans fil 4G

LTE, le standard des mobiles 4G

A l’initiative de l’opérateur mobile japonais NTT DoCoMo, une société associant quatre firmes nippones et le coréen Samsung va être créée pour développer et commercialiser des puces de mobiles 4G. Une façon de s’affranchir de l’hégémonie de l’américain Qualcomm.

Le premier opérateur de téléphonie mobile japonais NTT DoCoMo a conclu un accord de base avec quatre compagnies nipponnes- Fujitsu, Fujitsu Semiconductor, NEC, Panasonic Mobile Communications- et le géant coréen Samsung Electronics en vue d'établir un société commune sans usine d'ici la fin de mars 2012. Mission : développer et vendre des puces de communication sans fil pour la génération de mobiles 4G.

Cette joint-venture s'appuiera sur l’expertise des six sociétés mères dans les technologies de communication cellulaire et le développement de circuits intégrés à application spécifique (Asic) pour mettre au point des puces 4G riches en fonctionnalités, de petite taille et de faible consommation électrique, conformes au standard LTE (Long Term Evolution).

Par cette initiative, les constructeurs asiatiques impliqués cherchent à se libérer de l’hégémonie de l’américain Qualcomm sur le marché des puces sans fil destinées aux mobiles.

Ridha Loukil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Grâce à la poursuite d’un partenariat avec Sony, le capteur de vision dynamique de la sart-up Prophesee accède à la[…]

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Antaïos veut imposer sa techno de mémoire magnétique en successeur des mémoires flash

Antaïos veut imposer sa techno de mémoire magnétique en successeur des mémoires flash

Plus d'articles