Nous suivre Industrie Techno

Un tribunal suspend l’autorisation de mise sur le marché du Sulfoxaflor

Un tribunal suspend l’autorisation de mise sur le marché du Sulfoxaflor

Le sulfoxaflor s’attaque au système nerveux des insectes. Sa molécule cible est la même que celle des néonicotinoïdes.

© PollyDot / Pixabay / CC

Le principe actif de deux nouveaux insecticides fabriqués par la firme américaine Dow Agrosciences avait été autorisé par l'Anses en septembre dernier. Le tribunal administratif de Nice a suspendu l'autorisation jeudi 23 novembre. Baptisés Closer et Transform, les deux produits ont le même mode d'action qu'un néonicotinoïde. Or, l'utilisation de cette famille d'insecticides est suspendue en Europe car dangereuse pour les abeilles et autres pollinisateurs.

Saisi par l’association Générations Futures, le tribunal administratif de Nice a suspendu l’autorisation de mise sur le marché du Sulfoxaflor jeudi 23 novembre. Deux mois plus tôt, le principe actif des deux nouveaux insecticides Closer et Transform, fabriqués par la firme américaine Dow Agrosciences, avait été autorisé en France par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses).

L’Anses a réagi en déclarant « prendre acte de la décision du tribunal de Nice » et en suspendant ses autorisations. Elle a rappelé qu’elle poursuivait son travail d’expertise des données confirmatives produites par Dow Agrosciences, et qu’elle fera part de ses observations « dans un délai de 3 mois ». Ces données concernent notamment les métabolites du Sulfoxaflor et le risque pour les abeilles et autres pollinisateurs. Même si la firme américaine et l’Anses assurent que les molécules issues de la dégradation de la matière active initiale « ne sont pas toxiques pour les pollinisateurs », leur nature, biodisponibilité et toxicité n’ont pas été communiquées.

Interdit en septembre 2018 en France

Classé dans la famille des sulfoximines, le Sulfoxaflor agit néanmoins comme un néonicontinoïde. Or ceux-ci ont été interdits en Europe en 2013 à cause de leur impact sur les populations d'abeilles méllifères - qui produisent du miel. Ils seront interdits en France en septembre 2018. Pour justifier ses autorisations des deux insecticides à base de Sulfoxaflor, l’Anses les a assorties de conditions d’utilisation drastiques. Par exemple en interdisant l’application moins de cinq jours avant la floraison. Une recommandation difficile à appliquer selon Générations Futures : « Comment évaluer de manière précise cette date de floraison des cultures visées ? », demande-t-elle dans un communiqué.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Masméca éprouve le navire vert

Dossiers

Masméca éprouve le navire vert

Eramet, BASF et Suez reçoivent 4,7 millions d'euros pour recycler les batteries Li-ion en Europe

Eramet, BASF et Suez reçoivent 4,7 millions d'euros pour recycler les batteries Li-ion en Europe

À Marseille, l'industrie européenne du photovoltaïque voit son "grand moment" arriver

À Marseille, l'industrie européenne du photovoltaïque voit son "grand moment" arriver

Plus d'articles