Nous suivre Industrie Techno

Un tissu de velours pour décomposer les micropolluants

Un tissu de velours pour décomposer les micropolluants

Le velours de verre ou de quartz de BMES capte les micropolluants

© DR

Pour assainir les eaux des micropolluants qu'elles contiennent, la société BMES propose d'utiliser un tissu de velours en fils de verre ou de quartz. Elle présente sa technologie dans le cadre du salon Pollutec, qui s'achève aujourd'hui à Lyon.

Un tissu de velours en fils de verre ou de quartz qui facilite le traitement des micropolluants dans les eaux a été présenté par la société BMES lors du salon Pollutec 2012, qui se tient à Lyon du 27 au 30 Novembre. Ce tissu, entièrement minéral et très résistant, constitue un support innovant pour la photocatalyse – la décomposition accélérée de polluants organiques par la lumière. Elle permet en effet de superposer d’autres traitements, de type thermique ou ozonation, qui abîment les supports de photocatalyse classiques.

Les micropolluants organiques constituent un casse-tête pour l’industrie et les collectivités. Alors qu’ils sont ciblés par la règlementation sur l’eau, leur concentration extrêmement faible rend leur élimination difficile. « Le challenge est de coupler les procédés pour éliminer les différentes espèces efficacement », explique Jean Michel Faurie, directeur technique de BMES. Forte ce support de photocatalyse, la start-up assemble des solutions d’épuration de faibles volumes pour les industriels, fournissant une alternative à l’incinération de certains effluents.

Hugo Leroux
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

A l’occasion du troisième rendez-vous de l’événement « Science in the Age of Experience »,[…]

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

[Dossier] L'hydrométallurgie pour recycler les batteries lithium-ion en boucle fermée

[Dossier] L'hydrométallurgie pour recycler les batteries lithium-ion en boucle fermée

Plus d'articles