Nous suivre Industrie Techno

Un temps de soudage divisé par cinq !

M.S.
LA SOURCE YAG à disque de 4 kW développée par Trumpf réduit la consommation électrique et améliore la productivité, par rapport à une soudure laser conventionnelle.

D évoilé à l'occasion du Mondial de l'automobile par le CEA et le groupe d'ingénierie Segula Technologies, le laser industriel "YAG à disque" de 4 kW développé par Trumpf constitue une première mondiale.

Associé à un scanner de focale 1 mètre et monté sur un robot Kuka KR 150, ce laser est destiné au soudage des pièces de carrosserie d'automobile, comme les ouvrants en aluminium.

Contrôle en 3D

Cette nouvelle génération de lasers offre de nombreux avantages. Le rendement électrique global passe de 2 % à 20 %, ce qui réduit considérablement la consommation électrique en production. La très bonne qualité de faisceau autorise l'utilisation d'optiques de soudage permettant de travailler à plus d'un mètre entre l'outil et la pièce soudée. « Enfin, souligne Gilles Caquot, responsable de la Division lasers industriels chez Trumpf France, le temps d'assemblage les éléments ou composants de carrosseries automobiles est divisé par un facteur 5 par rapport à une soudure laser conventionnelle. »

L'installation présentée au CEA illustrait ces avantages sur une application de soudage de portières automobiles avec contrôle de trajectoire en 3D, le transport du faisceau laser étant assuré par une fibre optique de 30 m de longueur et de 200 µm de diamètre.

Le développement de cette nouvelle source donne encore une longueur d'avance au laser à disque par rapport aux sources à fibre (voir enquête page 48). La technologie à disque a d'ailleurs convaincu certains constructeurs d'automobiles allemands, comme Volkswagen, qui l'a déjà adoptée pour ses futures lignes de soudage de carrosserie.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0861

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

les chercheurs du CTIF et de l'École centrale de Lille ont mis au point des mousses métalliques à base d'acier moins chères et plus résistantes que[…]

01/04/2009 | MATÉRIAUXR & D
MATÉRIAU

MATÉRIAU

TÉLÉCOMS

TÉLÉCOMS

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

Plus d'articles