Nous suivre Industrie Techno

Un supercalculateur à moindre prix

Mathieu Brisou
Un supercalculateur à moindre prix

Si un module de base du supercalculateur tombe en panne, il est simple et économique de le remplacer.

© S. Cox / université de Southampton

Basé sur des modules très économiques, l’Iridis-Pi se veut accessible et facile à construire. Une révolution dans le monde du calcul ?

Animée par Simon Cox, une équipe de l’université de Southampton, en Grande Bretagne présente un supercalculateur très économique. Il se base sur un ensemble de 64 ordinateurs miniatures reliés entre eux et assemblés avec des briques Lego.

Pour créer l’Iridis-Pi, l’équipe réunit 64 cartes de type Raspberry-Pi, un ordinateur simplifié élaboré en Grande Bretagne pour notamment proposer une solution d’initiation à l’informatique très économique.

Se basant sur une architecture ARM, le Raspberry-Pi s'avère autonome et suffisamment puissant pour décoder de la vidéo en haute définition. Surtout, son prix est très compétitif : environ 33 euros la carte. Le budget nécessaire pour développer l’Iridis-Pi est estimé à moins de 3 500 euros ce qui en fait le supercalculateur le plus économique au monde.

Chaque module est doté d’une carte mémoire de 16 Go ce qui porte la capacité totale à 1 To. L’alimentation de l’ensemble ne nécessite que 13 ampères, ce qui constitue un autre record. L’ensemble des logiciels provient du mouvement Open Source et le premier test a été de calculer le nombre PI, un essai classique lors de la mise en route d’un supercalculateur.

Si l’Iridis-Pi n’est pas le plus puissant du genre, il ouvre un champ d’expérimentation en vue de démocratiser le calcul. L’équipe a mis en ligne absolument tous les détails à destination des équipes désireuses de réaliser une machine similaire voire plus puissante : rien n’empêche d’utiliser plus que les 64 modules retenus dans le cas d’espèce.


Mathieu Brisou

Pour en savoir plus:

Consultez le texte de l'annonce officielle

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Plus d'articles