Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Un solide barocalorique pour remplacer les fluides de refroidissement

Alexane Roupioz
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La découverte d’effets barocaloriques colossaux à température ambiante dans certains matériaux appelés cristaux plastiques ouvre une piste pour remplacer les fluides usuels dans les systèmes de refroidissement. Soumis à des pressions de quelques dixièmes de gigaPascal (gPa), le neopentylglycol (NPG) a ainsi une performance de refroidissement équivalente à celle d’un gaz réfrigérant standard comme l’hydrofluorocarbone (HFC) R134a.

Constitués de petites molécules organiques quasi sphériques dont les barycentres forment un réseau cristallin, les cristaux plastiques comme le NPG peuvent passer d’une phase désordonnée en termes d’orientation à une phase ordonnée. Une transition de phase du premier ordre à très[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'électronique imprimée se rêve en championne des technologies vertes

L'électronique imprimée se rêve en championne des technologies vertes

Les 10ème rencontres de l’électronique imprimée, organisée par l’Association française de[…]

Aux Assises de l'économie circulaire, industriels et pouvoirs publics veulent accélérer la transition écologique

Aux Assises de l'économie circulaire, industriels et pouvoirs publics veulent accélérer la transition écologique

Nitrate d’ammonium : deux spécialistes des risques industriels alertent sur des « bombes agricoles en puissance »

Nitrate d’ammonium : deux spécialistes des risques industriels alertent sur des « bombes agricoles en puissance »

« Une signature moléculaire du Covid-19 dans l'air expiré se dessine », dévoile le chercheur Christian George

« Une signature moléculaire du Covid-19 dans l'air expiré se dessine », dévoile le chercheur Christian George

Plus d'articles