Nous suivre Industrie Techno

Un simple bandeau pour se protéger des chocs en vélo

Un simple bandeau pour se protéger des chocs en vélo

© Okyl

Vous n’aimez pas porter un casque, mais souhaitez tout de même vous protéger lors de sorties en vélo ? Des chercheurs en biomécanique du laboratoire ICube ont mis au point un bandeau souple permettant de protéger la tête des chocs jusqu’à 16 km/h. 

Un casque pour cycliste protège le crâne jusqu’à des chocs de 20 km/h. Toutefois, beaucoup d'individus préfèrent se passer de cet accesoire souvent jugé inconfortable, encombrant et peu esthétique. « Seulement 20 % d’entre eux en portent, avance même Rémy Willinger, responsable de l'équipe biomécanique du Laboratoire des sciences de l’ingénieur, de l’informatique et de l’imagerie (ICube). De plus, la zone temporale est parfois mal protégée par le casque, soit parce que le casque est mal positionné (sur un bonnet par exemple), soit parce que celui-ci n’est pas conforme. » Son équipe, située à Strasbourg, a cherché une façon efficace et plus acceptable de protéger le crâne. Elle a mis au point un bandeau de protection permettant de protéger la tête du cycliste des chocs allant de 16 à 20 km/h. Pourquoi cette marge d’efficacité ? Parce que le matériau est variable selon les températures extérieures.

Simuler les chocs crâniens

Pour mettre au point ce bandeau, l’équipe de Rémy Willinger a développé des modèles d’analyse par éléments finis permettant de simuler les effets d’un choc. En combinant simulation et tests expérimentaux, le laboratoire a évalué une trentaine de matériaux avant de sélectionner celui qui compose le bandeau : une multicouche de polyuréthane viscoélastique. Et l’épaisseur entre en jeu : « On a réfléchit à un simple bandeau qui protège vraiment les zones frontales et temporales impactées sans être trop encombrant, ajoute Rémy Willinger. Il fallait toutefois qu'il protège de manière significative. 14 mm d’épaisseur permet à la fois la bonne protection et l’acceptabilité. » Le dispositif est également souple (il peut se ranger facilement dans une poche ou un sac) et léger (moins de 100 grammes). La SATT Conectus Alsace a concédé une licence d’exploitation du bandeau à la société sport contrôle, qui le commercialise sous la marque Okyl à partir de 14,50 €. 

Des applications dans l’automobile

Le bandeau anti-choc ne représente que 5 % de l’activité d’ICab. Les chercheurs souhaitent implémenter leur outil de prédiction des traumatismes dans l’élaboration des normes appliquées aux casques de différents sports : « nous aimerions créer des critères liés à l’efficacité du casque, un peu comme les tests comparatifs que l’on retrouve sur les machines à laver », précise le chercheur. D’autres transferts ont déjà été réalisés ou sont en cours. Notamment dans l’automobile.

« Nous avons réalisé un modèle de crâne pour la prédiction des blessures. Daimler, BMW et d’autres constructeurs utilisent déjà nos modèles. Mais depuis 6 mois, je suis régulièrement en contact avec des groupes de travail d’EuroNCap, car toutes les structures font évoluer leurs modèles pour intégrer de nouveaux critères dans EuroNCap. » L’homme confie que d’ici deux ans, les nouveaux mannequins pourront enregistrer l’accélération rotatoire, une donnée qui n’est pas enregistrée jusqu’à présent. Cela permettra d’évaluer la sévérité du choc. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Bateau GNL, foot cérébral, PPE... les meilleures innovations de la semaine

Bateau GNL, foot cérébral, PPE... les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours de ces sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez[…]

Robots agricoles, IA du trafic aérien, foot cérébral… les innovations qui (re)donnent le sourire

Robots agricoles, IA du trafic aérien, foot cérébral… les innovations qui (re)donnent le sourire

Avec Mentalista, le foot se joue par la pensée

Avec Mentalista, le foot se joue par la pensée

Voyage vers Mercure, trimarans volants, avion à hydrogène … les innovations qui (re)donnent le sourire

Voyage vers Mercure, trimarans volants, avion à hydrogène … les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles