Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Un robot inspiré d'un vélociraptor qui court à 46 km/h

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un robot inspiré d'un vélociraptor qui court à 46 km/h

© KAIST

Des ingénieurs coréens viennent de créer un robot bipède inspiré d'un dinosaure capable de courir à 46 km/h. Un record rendu possible par sa structure légère en composites.

Des chercheurs du département de mécatronique du KAIST (Korea Advanced Institute of Science and Technology) ont mis au point un robot inspiré par un dinosaure, le vélociraptor, dont la vitesse de pointe atteint 46 km/h sur tapis roulant. Des performances équivalentes, voire légèrement supérieures à celles du robot quadripède Cheetah, développé par Boston Dynamics pour la Darpa en 2012.

Mais contrairement au Cheetah (guépard en français), le Raptor est basé sur une structure légère faite d'un composite à base de fibre de carbone et d'époxy. Il ne pèse ainsi que 3 kg pour 47 cm de haut. Il utilise un moteur pour chaque jambe, des ''tendons d'Achille'' qui absorbent les chocs et récupèrent une partie de l'énergie dépensée, et une ''queue'' qui sert de balancier pour lui permettre de garder son équilibre même lorsqu'il rencontre un obstacle.

Le Raptor est encore en phase de développement et nécessite une alimentation externe par l'intermédiaire d'un câble, mais les chercheurs ont bon espoir de bientôt construire une version autonome.

Ci-dessous une démonstration du KAIST Raptor en action :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l'alignement des fibres dans les composites

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l'alignement des fibres dans les composites

« L’impression 3D a un rôle majeur à jouer pour lutter contre l’obsolescence des équipements industriels », lance Nicolas Gay, co-fondateur de 4D Pioneers

« L’impression 3D a un rôle majeur à jouer pour lutter contre l’obsolescence des équipements industriels », lance Nicolas Gay, co-fondateur de 4D Pioneers

Impression 3D : « La stéréolithographie a toute sa place en production », prône Andreas Langfeld, Président EMEA de Stratasys

Impression 3D : « La stéréolithographie a toute sa place en production », prône Andreas Langfeld, Président EMEA de Stratasys

Plus d'articles