Nous suivre Industrie Techno

Un robot contre les armes non-conventionnelles

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un robot contre les armes non-conventionnelles

© UK Ministry of Defence

Un mannequin robotisé bardé de capteurs va permettre au ministère de la Défense britannique de mieux tester les équipements de protection contre les armes non-conventionnelles qu'il développe pour ses troupes.

Le ministère de la Défense du Royaume-Uni vient de présenter un modèle de mannequin de test dédié au développement d'équipements de sécurité pour ses soldats. Il est baptisé "Porton Man", en référence à la ville de Porton Down qui héberge le DSTL (Defence Science and Technology Laboratory), le laboratoire qui l'a conçu.

Il possède plus de 100 capteurs intégrés et sera utilisé pour tester des combinaisons de protection contre les armes chimiques, biologiques et radialogiques. D'un coût de 1,1 million de livres sterling (1,32 million d'euros), ce nouveau modèle fabriqué par i-bodi Technology utilise des pièces en composites de carbone issues de technologies empruntées à la Formule 1. Moyennant quoi, il affiche un poids plume de 14 kg, alors que son prédecesseur datant des années 90 atteignait les 80 kg.

En plus de ce poids réduit qui facilite son installation et son extraction de la salle de test, il est également plus souple et dispose d'une capacité de mouvement accrue, plus proche de ceux des soldats. Il peut notamment lever les bras et reproduire les signaux habituellement donnés par les soldats, ainsi que marcher, courir ou se mettre à genoux.

Ci-dessous une vidéo du Porton Man :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Impression 3D : HP étend les usages industriels de sa techno Multijet Fusion avec le polypropylène de BASF

Impression 3D : HP étend les usages industriels de sa techno Multijet Fusion avec le polypropylène de BASF

Le spécialiste de l'impression 3D HP a annoncé le 4 juin un partenariat avec le chimiste BASF pour renforcer sa gamme de[…]

ICRA 2020 : « La France est acteur de premier plan de la recherche robotique mondiale», clame Stéphane Régnier, président de la conférence

ICRA 2020 : « La France est acteur de premier plan de la recherche robotique mondiale», clame Stéphane Régnier, président de la conférence

La microtomographie en production pour percer les secrets de la fabrication additive

La microtomographie en production pour percer les secrets de la fabrication additive

L’ICRA 2020, conférence mondiale de la robotique, ouvre (virtuellement) ses portes

L’ICRA 2020, conférence mondiale de la robotique, ouvre (virtuellement) ses portes

Plus d'articles