Nous suivre Industrie Techno

Un réseau pour l'Internet des objets

J. R.
Un réseau pour l'Internet des objets

antenne relais television telephone

© dr

LE +. : Son hypersensibilité de réception

Fondée en 2009, la start-up angevine Qowisio est restée très discrète jusqu'en juin dernier, date à laquelle elle a officialisé une levée de fonds de 10 millions d'euros pour déployer dans l'Hexagone son réseau bas débit et longue portée dédié aux objets connectés.

 

La start-up adopte une stratégie bi-mode

 

Ce réseau, composé de 1 500 antennes, s'appuie en premier lieu sur un protocole propriétaire, issu de six années de R&D, basé sur la technologie de transmission radio Ultra Narrow Band, à l'image du toulousain Sigfox. La start-up entend toutefois tirer son épingle du jeu grâce à plusieurs innovations. « Toute la technologie réside dans les antennes de réception. Nos algorithmes offrent une hypersensibilité de réception et permettent ainsi d'extraire des signaux très faibles jusqu'à 60 km en zone rurale » explique Cyrille Le Floch, le président de Qowisio. Autre distinction : la start-up a choisi d'adopter une stratégie bi-mode, en intégrant également dans ses antennes la technologie Lora, dont la bande fréquence est divisée en plusieurs canaux de communication.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0982

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une interface neuromorphique auto-alimentée pour traiter les signaux de capteurs

Fil d'Intelligence Technologique

Une interface neuromorphique auto-alimentée pour traiter les signaux de capteurs

Toujours plus loin dans l'imitation du cerveau. L'électronique neuromorphique s'inspire des processus neuronaux pour traiter plus[…]

Nextflow Software innove dans la mécanique des fluides

Nextflow Software innove dans la mécanique des fluides

« L'un des objectifs d'EuroHPC est d'élever le niveau d'adoption de la simulation numérique par l'industrie », lance Daniel Opalka

« L'un des objectifs d'EuroHPC est d'élever le niveau d'adoption de la simulation numérique par l'industrie », lance Daniel Opalka

Supercalculateurs : l'Europe en quête de souveraineté

Supercalculateurs : l'Europe en quête de souveraineté

Plus d'articles