Nous suivre Industrie Techno

Un réseau 48 volts en voiture

J.-F. P.

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un réseau 48 volts en voiture

Pour Akka Technologies, la voiture du futur s'appelle Link &Go. Le démonstrateur technologique de l'ingénieriste français intègre un réseau de bord au voltage inégalé.

« Avec un réseau 48 volts, on peut avoir des actionneurs plus puissants sans augmenter outrageusement l'intensité passant dans les câbles », explique Luc Barthélémy, chef du projet Link et Go. « Cela nous a permis de développer une suspension avant directrice novatrice. En marche courante, l'ensemble assure la suspension et la direction du véhicule, avec des angles de braquage standards, grâce à des motoréducteurs d'orientation de 200 watts. En revanche, lors des manoeuvres, nous pouvons faire converger les angles de braquage ». Il suffit alors de faire fonctionner les moteurs des roues arrières en sens opposés, pour faire tourner la voiture autour d'un point se situant au milieu de l'essieu arrière.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0953

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Moteurs électriques pour l'auto : le casse-tête des terres rares

Dossiers

Moteurs électriques pour l'auto : le casse-tête des terres rares

La technologie phare du moteur électrique, le synchrone à aimants permanents, nécessite de grandes quantités[…]

15/04/2021 | Electrotechnique
Moteurs électriques pour l'auto : Magnax mise sur le flux axial

Dossiers

Moteurs électriques pour l'auto : Magnax mise sur le flux axial

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

Moteurs électriques : Pourquoi le synchrone à aimants permanents domine l'automobile

Dossiers

Moteurs électriques : Pourquoi le synchrone à aimants permanents domine l'automobile

Plus d'articles