Nous suivre Industrie Techno

Un remplaçant flexible pour le bol vibrant

F.-X. L.

Sujets relatifs :

, ,
GRÂCE À SON SYSTÈME DE VISION, le Polyfeed Standalone de Mikron s'adapte rapidement à un changement de produit.

Beaucoup d'opérations de montage font appel à des systèmes d'alimentation utilisant des bols vibrants et des accessoires qui ne sont pas aisément modifiables s'il y a des variantes ou si la production change. Pour faire face à ces contraintes, Mikron Assembly Technology a créé le Polyfeed, une alimentation flexible basée sur un système vibratoire et la reconnaissance par vision, utilisable pour toutes les pièces jusqu'à 30 mm de côté au cube, programmable très simplement et réutilisable sans limites avec peu de modification.

Une interface utilisateur ergonomique

Les pièces à analyser sont reçues dans une base de sélection qui génère des vibrations verticales pour les séparer les unes des autres et pour les pré-orienter. Un système de vision (une plate-forme Cognex) fixé sur un capot mobile passe au-dessus de cette base pour reconnaître les composants. Un robot cartésien n'a plus qu'à venir saisir la pièce.

À l'étape suivante, la machine Polyfeed Standalone intègre un Polyfeed et un robot quatre axes avec une commande unique par PC embarqué. Les fonctions sont préprogrammées, à l'aide d'une interface utilisateur ergonomique. « Un changement de variante ne demande que quelques minutes avant de redémarrer la production », indique Jean-François Bauer, responsable marketing de Mikron Assembly Technology.

L'appareil atteint une vitesse d'alimentation de 60 pièces/minute. La répétitivité obtenue est de ± 0,02 mm pour les petits appareils et de ± 0,05 mm pour les autres. Le prix de l'alimentation est du même ordre que celui d'une installation avec bol vibrant, mais s'amortit sur plusieurs fabrications.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0866

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

les chercheurs du CTIF et de l'École centrale de Lille ont mis au point des mousses métalliques à base d'acier moins chères et plus résistantes que[…]

01/04/2009 | MATÉRIAUXR & D
MATÉRIAU

MATÉRIAU

TÉLÉCOMS

TÉLÉCOMS

ÉLECTROMÉNAGER

ÉLECTROMÉNAGER

Plus d'articles