Nous suivre Industrie Techno

abonné

Un recyclage d’eau à l’étude pour le traitement de surface

Hugo Leroux

Recycler sur place l’eau issue des ateliers de traitement de surface métallique : voilà l’objet du projet européen Metalwater, mené par la PME française TMW. Les compagnies de traitement d’eau Prosoft et Microbac évalueront sa technologie sur deux démonstrateurs industriels installés chez Spie Aero et Almit Metal Finishing. Leur objectif : valoriser des déchets liquides jusque-là retraités par des prestataires extérieurs à grands frais.

Le procédé repose sur l’évaporateur Aquastill, breveté par TMW. Ce module prêt à installer (« plug and play ») est dimensionné pour les volumes[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

Un nouveau rapport du Plan de Transformation de l'économie française du Shift Projet vient de paraître, le 18 novembre,[…]

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

Plus d'articles