Nous suivre Industrie Techno

Un processeur s'offre 48 coeurs

Les chercheurs d'Intel ont fait la démonstration d'un processeur expérimental, regroupant quarante-huit coeurs. Soit dix à vingt fois plus que les processeurs des ordinateurs actuels. Ce prototype fonctionne comme une usine de traitement de l'information. Grâce à un réseau intégré à haute vitesse, le résultat passe d'un coeur au suivant sur le modèle des chaînes de production industrielle. Une centaine de ces puces seront fabriquées puis distribuées aux chercheurs du secteur et du monde universitaire pour les aider dans leurs travaux sur les logiciels de traitement parallèle.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0918

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

Un nouveau rapport du Plan de Transformation de l'économie française du Shift Projet vient de paraître, le 18 novembre,[…]

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

Plus d'articles