Nous suivre Industrie Techno

Un procédé de soudure moins cher et plus résistant

Mathieu Brisou
Un procédé de soudure moins cher et plus résistant

Le docteur Alfred Zinn du Advanced Technology Center de Lockheed Martin est à l’origine du procédé de soudure Cuantum Fuse.

© Lockheed Martin

Une nouvelle technologie de soudure promet des performances de premier plan.

Signé Lockheed Martin, une nouvelle technologie de soudure pour l'électronique promet de réduire les coûts en améliorant les performances. Le composé Cuantum Fuse s’utilise aux alentours de 200°C et se base sur des nanoparticules de cuivre.

Outre un coût moindre, le cuivre présente une conductivité électrique et thermique meilleure que celle des matériaux utilisés actuellement. Largement employé par l’industrie électronique, le cuivre ne pose pas de problème de compatibilité avec les installations industrielles. Un autre atout réside dans la minimisation des ponts de soudure connus pour générer des courts circuits sources de défaillances.

La résistance de cette soudure aux vibrations et aux contraintes de températures en ferait une bonne candidate pour l’aéronautique, le spatial et l’industrie des transports.

Mathieu Brisou

Pour en savoir plus, consultez l'annonce officielle


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Orsay Physics et le Cimap lancent Ciclop, un laboratoire pour affiner l'imagerie à l'échelle du nanomètre

Orsay Physics et le Cimap lancent Ciclop, un laboratoire pour affiner l'imagerie à l'échelle du nanomètre

L'entreprise Orsay Physics et le Centre de recherche sur les ions, les matériaux et la photonique (Cimap) ont annoncé le 6 juillet[…]

09/07/2020 | RechercheOptique
Déformer un semiconducteur 2D pour obtenir un photodétecteur sur silicium efficace dans le proche infrarouge

Déformer un semiconducteur 2D pour obtenir un photodétecteur sur silicium efficace dans le proche infrarouge

Mercedes s’associe à Nvidia pour développer des véhicules autonomes nouvelle génération d’ici 2024

Mercedes s’associe à Nvidia pour développer des véhicules autonomes nouvelle génération d’ici 2024

Plastronique, l'électronique en trois dimensions

Avis d'expert

Plastronique, l'électronique en trois dimensions

Plus d'articles