Nous suivre Industrie Techno

abonné

Un procédé bactérien pour concurrencer la méthanisation

Ludovic Fery

Une batterie microbienne conçue à l’université de Stanford, aux Etats-Unis, convertit la matière organique des eaux usées en électricité. Son rendement net, autour de 30%, approche celui de la méthanisation.

Le dispositif combine une anode colonisée par des bactéries et une cathode en argent. Comme source d’énergie primaire, la biopile utilise un sucre ou du méthane et est régénérée au niveau de la cathode grâce à un accepteur d’électrons, qui peut être une molécule d’eau, d’oxygène ou de CO2.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« La confiance dans les algorithmes ne peut se construire qu’en s’appuyant sur l’expertise métier », soutient Graham Dunlop, directeur associé chez Senseye

« La confiance dans les algorithmes ne peut se construire qu’en s’appuyant sur l’expertise métier », soutient Graham Dunlop, directeur associé chez Senseye

Spécialiste de la maintenance prédictive industrielle, Senseye propose désormais de garantir le retour sur investissement de sa[…]

Trois projets de l’IRT SystemX pour optimiser la fabrication additive

Trois projets de l’IRT SystemX pour optimiser la fabrication additive

Thermoformeuses et ensacheuses font passer les emballages au vert

Thermoformeuses et ensacheuses font passer les emballages au vert

L’usinage 4.0, un défi technique qui reste à relever

L’usinage 4.0, un défi technique qui reste à relever

Plus d'articles