Nous suivre Industrie Techno

abonné

Un procédé bactérien pour concurrencer la méthanisation

Ludovic Fery

Une batterie microbienne conçue à l’université de Stanford, aux Etats-Unis, convertit la matière organique des eaux usées en électricité. Son rendement net, autour de 30%, approche celui de la méthanisation.

Le dispositif combine une anode colonisée par des bactéries et une cathode en argent. Comme source d’énergie primaire, la biopile utilise un sucre ou du méthane et est régénérée au niveau de la cathode grâce à un accepteur d’électrons, qui peut être une molécule d’eau, d’oxygène ou de CO2.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Power cobots » et robots mobiles, Stäubli renforce ses solutions dédiées à l’usine intelligente

« Power cobots » et robots mobiles, Stäubli renforce ses solutions dédiées à l’usine intelligente

En amont de ses journées de l’innovation, Stäubli a présenté de nouvelles solutions pour l’usine 4.0. Le[…]

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Fil d'Intelligence Technologique

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

Plus d'articles