Nous suivre Industrie Techno

Un plastique biodégradable souple et résistant

MF

Le plastique Ecovio de BASF est totalement biodégradable et constitué pour moitié de matériaux renouvelables. Mais il reste cher.

Abandonné dans la nature, le sac en Ecovio de BASF mettra seulement un an et demi à disparaître. Contre plusieurs centaines d'années pour un plastique traditionnel ! Et, en plus, il ne laissera aucune trace. Par réaction avec l'oxygène et l'humidité ambiante, il se transforme en effet spontanément en dioxyde de carbone et en eau. « Ce produit découle de nos travaux sur un précédent plastique, l'Ecoflex, sorti en 2004, relate Cécile Bernard-Pochet, responsable produit chez BASF. Composé d'acide téréphtalique, d'acide adipique et de butanediol, il est très souple et résistant. Il se destine aux applications de film alimentaire notamment. Mais nous étions à la recherche d'un composé plus rigide, qui puisse être utilisé comme sac de caisse, par exemple. »

 

Ne pas dépasser un an de stockage, sinon...

 

Le fabricant a donc mis au point l'Ecovio, constitué à 55 % de plastique Ecoflex et à 45 % d'acide polylactique, c'est-à-dire d'amidon de maïs. Cette matière a plusieurs avantages. Elle est renouvelable et sa texture est très rigide. Mélangée à de l'Ecoflex, elle offre donc le bon compromis entre rigidité et souplesse. Mais surtout, « les industriels peuvent le mettre en forme avec les mêmes machines que pour leurs matériaux habituels et il est certifié compatible pour un usage alimentaire », assure Cécile Bernard-Pochet.

Seule précaution à prendre : ne pas dépasser un an de stockage pour éviter de retrouver, pour toute matière première, du dioxyde de carbone et un peu d'eau... Le hic, son prix reste élevé : trois à quatre fois plus que l'équivalent polluant. L'écologie se paie...

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0906

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du[…]

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Plus d'articles