Nous suivre Industrie Techno

Un picoprojecteur pour appareils portables

S. P.

Microvision a développé un prototype de très petit vidéoprojecteur susceptible à terme de s'intégrer dans les téléphones mobiles, baladeurs, appareils photo...

Il tient dans la main, mesure à peine 7 mm d'épaisseur et peut projeter des images et des vidéos en résolution WVGA, soit 848 x 480 pixels. L'appareil en question c'est Show, le prototype de picoprojecteur développé par Microvision. Selon la distance, il projette des images avec une diagonale de 30 cm pouvant aller jusqu'à 2,5 m.

Pour ce faire, il repose sur la technologie PicoP de Microvision. Celle-ci se déroule en quatre étapes. D'abord, un système électronique décompose le signal vidéo numérique en trois couleurs : rouge, bleu et vert. Ensuite, trois diodes laser, une par couleur, transmettent le signal à un mélangeur optique qui, lui, le reconstitue en signal vidéo modulé. Enfin, un Mems à micromiroir balaye la zone d'affichage pour y produire l'image désirée, pixel par pixel.

Ce petit projecteur est destiné à être branché sur des appareils mobiles (téléphones, ordinateurs portables, baladeurs multimédias...) pour visionner en haute résolution et grand format les photos et vidéos. Il dispose de sa propre batterie rechargeable, qui offre 2,5 heures d'autonomie.

Dévoilé à l'occasion du salon CES 2008 début janvier, sa commercialisation est prévue pour la fin de l'année. Confort de lecture, visionnage à plusieurs... les avantages de Show (nom provisoire) pourraient donner un nouveau souffle aux fonctions vidéo des appareils portables. Avant, peut-être, que la technologie PicoP soit directement intégrée dans les appareils en question.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0896

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Le Zero Trust est la seule façon réaliste de protéger son réseau aujourd’hui », avance Bernard Ourghanlian directeur technique et sécurité à Microsoft France

« Le Zero Trust est la seule façon réaliste de protéger son réseau aujourd’hui », avance Bernard Ourghanlian directeur technique et sécurité à Microsoft France

À l’heure de l’IoT, du télétravail et de l’ouverture des systèmes d’information, les[…]

Trois plateformes XDR lancées lors des Assises de la cybersécurité

Trois plateformes XDR lancées lors des Assises de la cybersécurité

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Cybersécurité industrielle : 6 mois pour sécuriser une usine

Dossiers

Cybersécurité industrielle : 6 mois pour sécuriser une usine

Plus d'articles