Nous suivre Industrie Techno

Un photographe expose des reliques technos

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un photographe expose des reliques technos

© Jim Golden

Le photographe Jim Golden s'est amusé à récupérer d'anciennes technologies, désormais reléguées au rang de reliques dans notre monde de smartphones et de tablettes, et à les mettre en scène pour en faire des objets d'art.

Le nouveau projet de Jim Golden, photographe américain basé à Portland, s'intéresse de près à la technologie. Pas les nouvelles technologies, mais au contraire les anciennes, celles qui sont tombées en désuétude, qui furent à une époque notre quotidien mais que ceux qui ne les ont pas connues peinent à concevoir.

Ceux de ces objets qu'il n'avait pas déjà, il les a récoltés dans des petites boutiques d'occasion, des brocantes ou auprès d'amis. Il a reconstitué ainsi toute une collection qu'il met en scène artistiquement sur son site web, et dont quelques exemples sont disponibles ci-dessous.


Des cartes perforées, utilisées par les premiers ordinateurs


Un lecteur-enregistreur de bandes magnétiques Teac


Des disquettes 3,5 pouces


Un lecteur de dispositives Ektagraphic de Kodak


Des disquettes SyQuest, très utilisées dans les années 90 avant l'avènement du CD-ROM

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles