Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Un partenariat booste l'Internet des objets

Un partenariat booste l'Internet des objets

© dr

Un partenariat entre GE, la communauté Quirky et Electronic Imp va permettre de democratiser l’accès aux objets connectés. Un premier pas vers l'industrialisation.

Un partenariat conclu entre GE et la communauté Quirky devrait démocratiser l'accès à l'Internet des objets. Chacun des deux protagonistes y trouvera son compte : la mise à disposition pour la communauté Quirky d'une plate-forme, nommée Wink : Instantly Connected, permettra à ses utilisateurs de consulter les brevets et les nouvelles technologies de GE, qui en ouvrira l'accès dans le but de développer de nouveaux produits, dont une ligne d'applications pour objets connectés, tournant autour de thèmes comme la santé, la sécurité, la consommation. Pour GE, ce partenariat valide son approche de l’Internet des objets, analyse GigaOm.

L'implication d'un troisième acteur, Electronic Imp, dans ce partenariat renforce quant à lui l'évolution de l'Internet des objets vers l'industrialisation.  Electric Imp agira comme une épine dorsale pour la plate-forme Wink : Instantly Connected, permettant grâce à sa puce de connecter les appareils électroniques à l’Internet, aux services de données et aux terminaux mobiles, explique Wired. Electric Imp est en effet un fabricant de puces, qui ressemblent à des cartes SIM et intègrent un processeur M3 et une antenne WiFi. Ces puces peuvent être installées sur n’importe quel appareil électronique, ce qui les rend connectables à l’Internet. 

Sophie Eustache

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Cette semaine, vous avez été nombreux à vous intéresser à la technologie d’électrolyse alcaline que[…]

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Plus d'articles