Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Un paintball programmé pour tirer à chaque tweet #ISLPaint

Un paintball programmé pour tirer à chaque tweet #ISLPaint

Le circuit Arduino permet de développer et programmer des objets connectés et interactifs

A l’aide d’Arduino, un circuit imprimé en matériel libre qui permet de construire et programmer des objets interractifs, iStrategyLabs a développé un projet nommé PaintBot. Le fusil paintball a ainsi été programmé pour tirer chaque fois que le hashtag #ISLPaint est tweeté.

Développé par iStrategyLabs, une société américaine spécialisée dans le développement d'outils numériques, le projet Paintbot permet de tirer un coup de paintball en tweetant #ISLPaint, explique le site Wired. L'objet se base sur du matériel Arduino, un circuit sur lequel se trouve un microcontrôleur que l'on peut programmer pour analyser et produire des signaux électriques, permettant par exemple de piloter un robot, mais aussi n'importe quel objet connecté.

Si le fusil manque encore d'interractivité, avec l'impossibilité de changer l'angle de tir, les développeurs travaillent à améliorer le prototype avec l'objectif de générer un véritable projet artistique, dans la lignée du Mona Lisa paintball art project. La démocratisation de la programmation et de la robotique, grâce à des projets comme Arduino et le Raspberry Pi, tend au développement des objets connectés et des «social machine».

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles