Nous suivre Industrie Techno

abonné

Un ordinateur capable de calculer en aveugle

Juliette Raynal

Concilier usages du Cloud et exigences accrues de confidentialité des données grâce à la cryptographie homomorphe. C’est l’objectif du projet européen HC@works, soutenu par l’organisme EIT Digital

Le programme HC@works vise à développer des solutions de cryptographie homomorphe (HC) qui permettent de réaliser des opérations sur des données cryptées et stockées dans le Cloud sans devoir les déchiffrer au préalable. On dit alors que l’ordinateur calcule en aveugle. Seul problème, à ses débuts la cryptographie homomorphe engendrait un surcoût de calculs considérable. Depuis, de nombreux travaux sur le parallélisme et la structure des algorithmes ont été réalisés pour optimiser son implémentation. « Aujourd’hui, nous sommes loin d’avoir une technologie universellement applicable, mais il y a un certain nombre de domaines applicatifs où le surcoût de performance lié au chiffrement homomorphe est compensé par le gain de sécurité, de sorte que nous obtenons une équation qui tient la[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

  • Nous suivre