Nous suivre Industrie Techno

Un nouveau procédé pour doper le photovoltaïque

Industrie et Technologies
Un nouveau procédé de fabrication du matériau «Cuivre, Indium, Sélénium» vient d'être mis au point par EDF et le CNRS. Il offre des perspectives réelles pour le déploiement du photovoltaïque.

Le «Cuivre, Indium, Sélénium», communément appelé CIS est utilisé pour constituer les pellicules de semi-conducteurs utilisées pour réaliser les cellules photovoltaïques 

Jusqu'alors réalisé sous vide selon des méthodes onéreuses, le CIS peut désormais être obtenu à pression atmosphérique grâce au procédé électrolytique mis au point par EDF et le CNRS/ENSCP (au sein du Laboratoire d'Electrochimie et de Chimie Analytique).

Ce procédé offre un triple avantage :
- il confère de bonnes performances aux cellules photovoltaïques : rendement de conversion supérieur à 10%, grande stabilité chimique,
- il est bien adapté pour traiter de grandes surfaces telles que des façades en verre ou des verrières de toits,
- il diminuerait nettement les coûts de fabrication des modules photovoltaïques.

Cette innovation pourrait ainsi favoriser un développement significatif du photovoltaïque dans le bouquet énergétique de demain, dont la part est aujourd'hui très réduite du fait d'un coût de production des modules encore très élevé.

Cette nouvelle technologie résulte des activités de recherche menées en commun par EDF et le CNRS/ENSCP dans le cadre du projet CISEL (pour Cuivre Indium Sélénium Electrodéposé).

 Lancé en 2000, CISEL a bénéficié du soutien financier de l'Ademe et d'une coopération avec Saint-Gobain Recherche. Ce projet est entré dans une phase nouvelle avec la création, début 2003, d'un laboratoire commun EDF- CNRS/ENSCP qui porte le nom de «Cellules Solaires en Couches Minces» et regroupe 20 chercheurs sur le site EDF de Chatou.

Le procédé mis au point, les perspectives ouvertes par une filière photovoltaïque CISEL techniquement et économiquement viable ont été présentés lors de l'inauguration du laboratoire commun le 18 décembre 2003.

Franck Barnu
(Source CNRS)


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles