Nous suivre Industrie Techno

Un nez artificiel pour décrypter davantage d'informations

Sujets relatifs :

,

Le nez artificiel développé par une équipe de l'université de Stanford possède des capteurs d'un nouveau genre, à base d'ADN et de composés fluorescents, capables de décrypter plus d'informations. En fait, les chercheurs ont remplacé les quatre bases de la molécule d'ADN par des composés fluorescents, ne gardant de la molécule que la structure en double brin. Le capteur, constitué de plusieurs de ces molécules, change de couleur en fonction des composés détectés. La fabrication des capteurs se fait suivant les techniques existantes de synthèse d'ADN et la lecture sous microscope à fluorescence. Ce système de changement de couleur apporte plus d'information que les nez actuels souvent sensibles à une seule molécule

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0925

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

C'est un tournant majeur pour bon nombre d'entreprises ayant des activités numériques. Plus aucune fuite de données[…]

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Plus d'articles