Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Un nano-neurone artificiel pour la reconnaissance vocale

Guillaume Lecompte-Boinet

Une première expérience de reconnaissance vocale grâce à un nano-neurone artificiel beaucoup plus économe en énergie que les transistors utilisés dans les processeurs a été réalisée par une équipe de l’Unité mixte de physique CNRS/Thales et du Centre de nanosciences et de nanotechnologies (C2N). L’expérience consistait à faire reconnaître des chiffres de 0 à 9 prononcés par cinq locuteurs, dix fois chacun. Le système a eu un taux de réussite de 99,6%.

Ce nano-neurone est basé sur un oscillateur magnétique d’une taille d’environ 100 nanomètres qui a été conçu par le laboratoire japonais AIST. « On envoie un courant d’électron qui va agir sur l’aimantation des différentes couches de l’oscillateur et ainsi créer une giration très stable », explique Julie Grollier, physicienne et directrice de recherche au CNRS, qui a piloté l’équipe de développement. Quand on augmente l’intensité du courant, la fréquence et l’amplitude des oscillations augmentent aussi, comme dans un[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Blockchain : "Cette technologie fait de la coopétition une source de valeur", estiment Pauline Tellier et Gilles Deleuze d'EDF

Dossiers

Blockchain : "Cette technologie fait de la coopétition une source de valeur", estiment Pauline Tellier et Gilles Deleuze d'EDF

Impliqué dans plusieurs projets blockchain, EDF considère que cet outil peut être un levier d’innovation pour la logistique,[…]

Blockchain : Pourquoi les industriels privilégient les réseaux privés

Dossiers

Blockchain : Pourquoi les industriels privilégient les réseaux privés

« Nous simplifions les technologies vocales pour que les entreprises créent leurs propres solutions », avance Florian Guichon, de Vivoka

« Nous simplifions les technologies vocales pour que les entreprises créent leurs propres solutions », avance Florian Guichon, de Vivoka

Blockchain : L'industrie gagne en confiance

Dossiers

Blockchain : L'industrie gagne en confiance

Plus d'articles