Nous suivre Industrie Techno

Un nano-lubrifiant 100% biodégradable

Industrie et  Technologies

Vapol VG 50 de MMCC Microchem

La société MMCC Microchem lance un nano-lubrifiant destiné aux opérations de découpage et d'emboutissage. Le Vapol VG 50 est produit sur le site de l'entreprise à Saint-Rémy de Provence (13), certifié Iso 9001 version 2000, Iso 14001 et OHSAS 18001.

Ce lubrifiant se caractérise d'abord par son absence de toxicité. Le produit répond aux exigences de protection de la santé des opérateurs, notamment parce qu'il ne dégage pas de vapeurs à température ambiante. C'est un lubrifiant sans odeur, non irritant, non sensibilisant et très peu desséchant pour la peau.

Côté performances, Vapol VG 50 combine, une très forte polarité, une viscosité supérieure à celle d'un fluide évanescent classique ainsi qu'un très grand pouvoir mouillant et couvrant. Il favorise la réduction du coefficient de frottement à l'emboutissage et au découpage grâce à une additivation renforcée.

Ce lubrifiant est compatible avec la totalité des métaux, plastiques, élastomères et caoutchoucs (il est cependant recommandé d'éviter un contact trop prolongé avec les peintures et les élastomères). Il laisse un film résiduel qui ne carbonise pas en présence d'une flamme et convient au soudage.

Ce produit est exempté d'une surveillance médicale particulière et n'engendre aucune inscription au tableau des maladies professionnelles. Par ailleurs, sa formulation ne contient aucune substance répertoriée comme explosive, comburante, inflammable, cancérogène, mutagène, toxique, nocive, irritante, corrosive ou dangereuse pour l'environnement, conformément à l'arrêté de novembre 2004.

Par rapport aux huiles évanescentes traditionnelles, Vapol VG 50 permet en outre de s'affranchir immédiatement de l'arrêté du 29 mai 2000 concernant les tests ou les émissions de COV. Sa pression de vapeur est inférieure au seuil fixé par la réglementation européenne.

Contrairement à la plupart des vecteurs solvants des huiles évanescentes, Vapol VG 50 est totalement ininflammable et inexplosible. Il permet de supprimer toute obligation de classement de la zone d'utilisation en zone Atex selon l'arrêté du 8 juillet 2003.

Ce lubrifiant est par ailleurs rapidement et totalement biodégradable selon les tests OECD 301 B et OECD 302 C. Il protège l'environnement et les populations riveraines en cas de déversement accidentel et ne nécessite aucune déclaration d'emploi auprès des autorités administratives.

Michel le Toullec

Pour en savoir plus : http://www.mmcc.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La simulation multiphysique, un atout pour les micro et nanotechnologies

Publi-information

La simulation multiphysique, un atout pour les micro et nanotechnologies

Estimé à 500 milliards d’euros en 2025, le marché des micro et nanotechnologies est en plein essor. Pour surmonter les[…]

10/09/2021 |
Un composite superhydrophobe formé en une étape unique

Fil d'Intelligence Technologique

Un composite superhydrophobe formé en une étape unique

« Nous construisons nos nanoparticules multifonctionnelles brique par brique à l'échelle atomique », avance Jérémy Paris, CEO de SON

« Nous construisons nos nanoparticules multifonctionnelles brique par brique à l'échelle atomique », avance Jérémy Paris, CEO de SON

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles