Nous suivre Industrie Techno

Un modèle à réinventer pour l'industrie pharmaceutique

MURIEL DE VERICOURT mvericourt@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

,
Confrontée à une compétition internationale accrue, à l'essor des génériques et à la révolution des biotechnologies, l'industrie pharmaceutique devra se réinventer pour rester compétitive. Sans prétendre à l'objectivité, la thèse exposée par Christian Lajoux, président du syndicat rassemblant les industriels du médicament, a le mérite de mettre en lumière les défis auxquels le secteur doit faire face.

Les gens en bonne santé sont des malades qui s'ignorent. L'aphorisme du fameux docteur Knock, destiné à élargir le cercle de ses patients, semble encore promis à un bel avenir. C'est en tout cas ce que suggère le titre du premier chapitre de Christian Lajoux : « Nous sommes tous des malades en sursis ». La suite de son opus constitue d'ailleurs un exercice de défense de l'industrie pharmaceutique... ce qui n'étonne guère de la part du président du syndicat des industriels du secteur. « Étant un acteur du débat, je ne prétends pas à l'objectivité », reconnaît-il d'ailleurs lui-même. Et l'auteur d'insister sur l'importance pour les industriels d'être soutenus par les pouvoirs publics. Ce soutien, suggère Christian Lajoux, pourrait notamment passer par une intensification de la coopération entre recherche académique et recherche industrielle.

Sur ses autres prises de position, on peut être d'accord (les grands secteurs industriels font partie de notre patrimoine) ou pas. Ainsi, l'insistance sur une prétendue « mauvaise image » du secteur du médicament agace. D'autant plus que sont cités des résultats de sondage prouvant que le grand public n'a une vision ni particulièrement candide ni spécialement délétère de l'industrie pharmaceutique. Reste que réduire Le médica-ment, enjeu du XXIe siècle à un simple plaidoyer pro domo serait une erreur. Au-delà de son rôle de défenseur du secteur, le président du Leem en est éga-lement, à l'évidence, un observateur privilégié.

Ouvrir des champs thérapeutiques nouveaux

Fort de cette position, il dégage les tendances pour le siècle à venir. La fin des block-busters, du fait de la montée en puissance des génériques, implique un défi : développer les médicaments plus vite pour gagner sur le temps de la protection brevetaire. Autre bouleversement : 80 % des médicaments en développement clini-que ont été soit produits grâce à des organismes vivants ou leurs composants cellulaires soit conçus grâce aux biotechnologies bien qu'ils relèvent de la chimie de synthèse. Cette révolution des biotechnologies implique notamment de mettre en place des sites de bioproduction, disposant d'une proximité accrue avec les centres de recherche, plaide Christian Lajoux. Elle permet par ailleurs d'envisager l'avènement d'une médecine personnalisée, avec des médicaments adaptés au patient. Un patient qui demande aujourd'hui à être écouté et devra être de plus en plus étroitement associé à la stratégie thérapeutique. L'augmentation de la durée de vie est, quant à elle, synonyme « d'ouverture de champs thérapeutiques nouveaux ». Enfin, le malade devra être de mieux en mieux pris en compte dans sa globalité. Autant de défis à relever pour les acteurs de l'industrie pharmaceutique..

LE LIVRE

LE MÉDICAMENT, ENJEU DU 21e SIÈCLE Le temps des alliances Christian Lajoux Éditions du Cherche Midi 216 pages, 17 euros

ET AUSSI

CES MALADES QU'ON SACRIFIE La guerre des médicaments Les priorités des industriels du secteur de la pharmacie permettent-elles à ceux qui en ont besoin d'accéder aux médicaments de pointe ? Pour répondre à cette question, Anne Pezet, chef d'enquête à L'Usine Nouvelle, décortique notre système de soins pour en proposer une remise à plat.

CHRISTIAN LAJOUX PRÉSIDENT DU LEEM

S'il reconnaît lui-même que la probabilité, après des études de philosophie et de gestion des ressources humaines, de rencontrer l'univers du médicament était relativement faible, Christian Lajoux en est pourtant devenu un acteur incontournable. Président du syndicat de l'industrie pharmaceutique, le Leem, depuis 2006, il est également président de Sanofi-Aventis en France, membre du haut conseil pour l'avenir de l'assurance maladie, président de la fédération française des industries de santé et administrateur de l'Inserm et de l'Afssaps.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0921

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La créativité à la chaîne

La créativité à la chaîne

Pleins phares sur la créativité industrialisée. Pour systématiser la mise sur le marché de biens innovants, les industriels devraient s'inspirer de[…]

Obsolescence : faut-il souhaiter longue vie aux produits ?

Obsolescence : faut-il souhaiter longue vie aux produits ?

Errare tecnologicum est

Errare tecnologicum est

Faut-il manipuler le climat ?

Faut-il manipuler le climat ?

Plus d'articles