Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Un microscope en papier qui se plie comme un origami

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un microscope en papier qui se plie comme un origami

© TED Talks

Une équipe de chercheurs de Stanford vient mettre au point un microscope en papier, qui se plie comme un simple origami. Une invention qui ne coûte pratiquement rien et va permettre à n'importe qui, n'importe où, d'avoir accès à cet équipement médical.

L'invention du microscope au XVIIe siècle a révolutionné la médecine. Pourtant, même de nos jours, de nombreux pays en voie de développement souffrent encore de ne pas avoir encore accès à cet outil crucial. C'est de ce constat qu'est née la volonté de Manu Prakash, bioingénieur à l'Université de Stanford, et de son équipe de rendre cette technologie accessible à tous, sans contrainte financière ou matérielle.

De ce projet est né Foldscope, un microscope en papier qui s'imprime et se plie comme un origami. Pour un coût total de 50 cents, cet outil simple à fabriquer est capable de grossir un objet 2000 fois, jusqu'à des résolutions submicroniques, sans avoir besoin d'alimentation électrique extérieure.

Manu Prakash a présenté cette avancée lors d'un TED Talk, disponible ci-dessous :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles