Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Un matériau transformable pour optimiser l'accélération des voitures du futur

Séverine Fontaine
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un matériau transformable pour optimiser l'accélération des voitures du futur

Matériau transformable

Dans la course à la vitesse, un matériau transformable pourrait révolutionner le monde automobile. Développé par le chercheur Pedro Reis du MIT, il est censé optimiser l’accélération des voitures pour que celles-ci soient plus rapides et plus économes.

Selon un article publié par Wired, le chercheur Pedro Reis du MIT a développé une texture transformable, pouvant présenter le revêtement d’une balle de tennis de table à celui d'une balle de golf par une simple aspiration. Testée dans un tunnel à vent, la matière alvéolée se révèle environ deux fois plus aérodynamique que la lisse, à faible vitesse tandis qu’une surface lisse est moins résistante à l'air à très haute vitesse.

Baptisée « Smorph » pour smart morphable surface (surface transformable intelligente), ce revêtement pourrait être appliquée sur des objets plus imposants, tels que les voitures ou les avions. Sa surface pourrait changer de forme automatiquement en fonction de la vitesse de déplacement du véhicule, lui permettant d’être moins résistant à l'air et ainsi d'être plus économes en carburant.

De la surface lisse à la surface rugueuse

C’est en aspirant l’air au creux de la boule recouverte de « Smorph » que les ridules de la balle de golf se forment. Le chercheur a utilisé un élastomère suffisamment souple pour se contracter en douceur pour dessiner ces aspérités. Pour le moment utilisé sur des objets en forme de boule, le matériau n’est pas encore stable sur des surfaces planes. Le chercheur travaille désormais à rendre son invention adaptable aux courbes complexes des voitures.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Plus d'articles