Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Un implant dédié à la thérapie génique pour faire entendre les sourds

Julien Bergounhoux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un implant dédié à la thérapie génique pour faire entendre les sourds

En haut, le nerf auditif a été régénéré par thérapie génique ; en bas, l'échantillon de contrôle.

© UNSW Australia

Une équipe de chercheurs australiens est parvenue à régénérer les terminaisons nerveuses du nerf auditif à l'aide d'un implant cochléaire. Cette génothérapie bionique laisse entrevoir une amélioration future de la qualité et de la richesse du son fournit pas ces implants.

Des chercheurs de l'UNSW (Université de Nouvelle-Galles du Sud) en Australie ont réussi pour la première fois à utiliser des impulsions électriques émises par un implant cochléaire pour effectuer une génothérapie. Celle-ci leur a permis de régénérer des nerfs vestibulocochléaires, essentiels à l'audition chez l'être humain. Cinq années de recherche, effectuées avec l'aide de l'entreprise Cochlear Limited, auront été nécessaires à ce développement. Les travaux ont été publiés le 24 avril dans la revue à comité de lecture Science Translational Medicine.

Les travaux se concentrent sur la régénération de nerfs encore vivants après une perte d'audition liée à l'âge ou à des facteurs environnementaux. D'après les chercheurs, menés par le professeur Housley, les implants cochléaires utilisés sont remarquablement efficaces pour effectuer des thérapies géniques localisées à l'aide d'impulsions électriques. Et ces thérapies représentent une avancée importante car malgré les très bons résultats obtenus grâce aux implants cochléaires en termes de regain de capacités auditives, parvenir à faire repousser les nerfs pour qu'ils se rapprochent des électrodes signifie une amélioration substantielle des connexions entre eux. Cela pourrait notamment aider les patients à mieux percevoir la hauteur des sons, une amélioration non négligeable pour écouter de la musique par exemple.

LA BIONIQUE EN RENFORT AU BIOLOGIQUE

La thérapie utilise une famille de protéines appelées neurotrophines pour stimuler la régénération nerveuse. L'effet de ces neurotrophines sur le développement et les capacités des neurones est bien connu, mais jusqu'à présent la recherche était limitée par l'impossibilité d'en distribuer localement par les méthodes conventionnelles (médicaments, génothérapie virale). L'équipe du professeur Housley utilise les impulsions électriques de l'implant pour dispenser de l'ADN directement aux cellules proches des électrodes, qui produisent alors des neurotrophines.

L'intégration de la technologie émanant de ces recherches dans d'autres types d'implants, par exemple ceux utilisés pour la stimulation cérébrale profonde, ouvre également la voie à de nouvelles méthodes de traitement pour certaines pathologies neurologiques, comme la maladie de Parkison.

Ci-dessous une vidéo présentant la technologie :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

BeFC produit des piles en papier

BeFC produit des piles en papier

En janvier 2020, le nom de BeFC circulait déjà dans les allées bruyantes du Consumer electronics show (CES) de Las[…]

DNA Script fabrique une imprimante 3D moléculaire

DNA Script fabrique une imprimante 3D moléculaire

Trois propositions pour dynamiser la Health Tech française

Trois propositions pour dynamiser la Health Tech française

A Paris, l’Institut Curie veut incuber les futurs champions des biotechnologies

A Paris, l’Institut Curie veut incuber les futurs champions des biotechnologies

Plus d'articles