Nous suivre Industrie Techno

Neuralink : derrière le show d'Elon Musk, un implant cérébral dans des cochons

Kevin Poireault

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Neuralink : derrière le show d'Elon Musk, un implant cérébral dans des cochons

© Neuralink

Fidèle à lui-même, Elon Musk a promis un avenir digne de la science-fiction en présentant dans la nuit du 28 au 29 août les progrès de Neuralink, sa start-up dédiée à l'interface cerveau-ordinateur. Derrière le show, un équipement se détache : The Link, un implant cranien capable de transmettre sans-fil les informations captées par des électrodes implantées dans le cerveau.

Adieu les électrodes reliées à une puce implantée derrière l’oreille. Lors d'une communication très attendue, dans la nuit du 28 au 29 août, Elon Musk a présenté les progrès de sa start-up Neuralink, dédiée à l 'interface cerveau-ordinateur. Au-delà des promesses d'avenir radieux, la principale avancée concrète de Neuralink est l'implant crânien baptisé The Link.



De la taille d’une pièce de monnaie (23 mm x 8 mm), cette puce est prévue pour être implantée directement à l’intérieur du crâne par un robot-chirurgien développé par Neuralink. Une opération censée être indolore et durer moins d’une heure, sans passer par l’hôpital, sans anesthésie générale et surtout « réversible », assure Elon Musk. The Link communique avec le cerveau grâce à de petits filaments reliés à 1 024 petites électrodes (5 micromètres) utilisées pour lire les neurones –seulement sur la surface corticale à l’heure actuelle.

Un implant testé sur des cochons

D’une autonomie d’une journée et rechargeable la nuit par induction, cette puce équipée de technologies « proches de ce que l’on retrouve dans une montre connectée ou un Fitbit » se connecte à un terminal par Bluetooth et peut transmettre des données à un débit d’un mégabit par seconde.

Afin de joindre le geste à la parole, Elon Musk était accompagné sur scène par trois truies. La première, Gertrude, avait la puce The Link implantée dans son crâne et reliée aux parties du cerveau responsable de l’odorat. Une note de musique était déclenchée à chaque reniflement de l’animal et le cochon a été placé sur un tapis de course afin de montrer au public son activité cérébrale en temps réel. Une autre truie, Dorothy, a eu l’implant mais il lui a été retiré plus tard. C’était l’occasion pour l’entrepreneur de montrer la réversibilité de l’opération. Joyce, la troisième truie sur scène, n’avait pas été implantée.


Elon Musk a été assez évasif quant à l’intérêt thérapeutique de son implant. Il a évoqué le traitement de problèmes neurologiques comme la perte de mémoire, d’audition, la cécité, l’anxiété, les douleurs extrêmes, encore les accidents vasculaires cérébraux. « Je suis convaincu qu’à long terme, il sera possible de restaurer le mouvement de tout le corps de quelqu’un », a-t-il ajouté lors d’une session de questions-réponses.

Si la Food and Drug Administration (FDA) aurait qualifié The Link de « Breakthrough Device Designation » (désignant les appareils pouvant sauver des vies), aucun calendrier de commercialisation précis n’a été évoqué.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pooling, hydrogène, avion hybride-électrique… une semaine d’innovations prometteuses

Pooling, hydrogène, avion hybride-électrique… une semaine d’innovations prometteuses

Alors que les cas d’infections au covid-19 continuent de grimper en Europe, la stratégie de dépistage adoptée par la France[…]

1000 personnes testés avec 150 tests RT-PCR du Covid-19 en 1 seule étape : la magie du pooling dopé à la théorie de l'information

1000 personnes testés avec 150 tests RT-PCR du Covid-19 en 1 seule étape : la magie du pooling dopé à la théorie de l'information

Baisser le seuil de détection des tests RT-PCR du Covid-19 pour mieux dépister les individus contagieux

Baisser le seuil de détection des tests RT-PCR du Covid-19 pour mieux dépister les individus contagieux

Pour bien commencer la semaine, AstraZeneca reprend l’essai clinique de son vaccin contre le Covid-19

Pour bien commencer la semaine, AstraZeneca reprend l’essai clinique de son vaccin contre le Covid-19

Plus d'articles