Nous suivre Industrie Techno

abonné

Un hydrogel pour réparer le cerveau après un AVC

Alexandre Couto

Un hydrogel biocompatible, capable de combler les lésions du cerveau à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC), a été mis au point par les scientifiques des instituts de chimie radicalaire d’Aix-Marseille, et des sciences du mouvement et de neurobiologie de la Méditerranée (Luminy). Injecté chez le patient, il pourrait favoriser, à terme, la récupération de certaines facultés motrices et cognitives.

L’accident vasculaire cérébral est un problème de santé aux conséquences souvent graves. Sur près de 90 0000 victimes par an qui survivent à l’épisode, un tiers souffre de séquelles. Des déficits, tant moteurs que cognitifs, apparaissent, liés à l’apparition de micro cavités dans le tissu cérébral. La médecine propose actuellement des séances de kinésithérapie pour permettre de stimuler la plasticité du système cérébral et réorganiser les réseaux de neurones. Mais la récupération ne peut être complète sans combler les[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Anticorps polyclonaux : Xenothera démarre l'essai clinique de phase 3 de son traitement anti-covid.

Anticorps polyclonaux : Xenothera démarre l'essai clinique de phase 3 de son traitement anti-covid.

La biotech française Xenothera a annoncé le 3 mai le démarrage d'un essai clinique de phase 3 de son traitement anti-Covid.[…]

29/04/2021 | Traitements et vaccins
Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

Plus d'articles