Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Un hélicoptère sans pilote K-Max et un drone Indago collaborent pour éteindre les incendies

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un hélicoptère sans pilote K-Max et un drone Indago collaborent pour éteindre les incendies

© Lockheed Martin

Lockheed Martin et Kaman Corporation travaillent ensemble sur un couple d'aéronefs autonomes, un hélicoptère K-Max et un petit drone, pour lutter contre les incendies ravageurs qui couvrent parfois de larges zones difficilement accessibles. Démonstration en vidéo de ce système qui pourrait révolutionner la lutte anti-incendie.

Un duo insolite d'appareils sans pilotes développés par Kaman Corporation et Lockheed Martin a fait la preuve de ses performances pour la lutte anti-incendie lors d'une démonstration qui s'est tenue le 6 novembre.

Un hélicoptère K-Max volant sans pilote grâce à une suite de capteurs et de technologies développées par Lockheed Martin a pu éteindre un feu en larguant de l'eau avec une grande précision. Le drone quadricoptère Indago joue le rôle d'éclaireur, en repérant les foyers et en communiquant les données nécessaires à l'opérateur au sol du K-Max pour qu'il puisse programmer une suppression autonome des flammes. Il suffit d'indiquer à l'appareil où les zones d'intervention se trouvent et il les traite automatiquement (il gère jusqu'à quatre zones simultanées). En une heure, l'hélicoptère a transporté et relâché près de 11 tonnes d'eau sur le feu. Le K-Max a également démontré ses capacités de réapprovisionnement automatique, remplissant à répétition son réservoir d'eau auprès d'une source prédéterminée dans son système.

Une technologie polyvalente

Le K-Max a été conçu à l'origine pour le transport de charges lourdes. Il utilise des rotors engrenants qui lui confèrent une capacité de transport à l'élingue de 2 700 kg. Il se repère dans son environnement à l'aide entre autres d'une caméra électro-optique et infrarouge (EO/IR). Son système de grappin polyvalent lui permet de s'adapter à de nombreux types de missions, allant de la lutte anti-incencie aux missions de ravitaillement mais aussi à l'évacuation médicale (civières). L'Indago quant à lui dispose d'une autonomie en vol de longue durée et est également équipé d'une caméra EO/IR. En plus de la lutte anti-feu, il peut effectuer des missions de reconnaissance, de recherche et sauvetage ou encore de repérage agricole de précision.

L'avantage de cette solution autonome pour la lutte anti-incendie est que les appareils peuvent travailler jour et nuit, peu importe le climat, même dans les zones considérées comme dangereuses, le tout sans mettre de vies en danger. Cette capacité, notamment le travail de nuit, permet de doubler les possibilités d'intervention disponibles par rapport aux méthodes conventionnelles.

Ci-dessous vidéo de la démonstration en vol :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vidéo] Zeroavia fait voler son avion électrique à hydrogène pour la première fois

[Vidéo] Zeroavia fait voler son avion électrique à hydrogène pour la première fois

Zeroavia a indiqué le 25 septembre avoir fait voler son avion électrique alimenté grâce à une pile à[…]

Turbine à hydrogène, pile à combustible, stockage cryogénique… les défis technos du futur avion zéro émission d’Airbus

Turbine à hydrogène, pile à combustible, stockage cryogénique… les défis technos du futur avion zéro émission d’Airbus

Ampaire améliore son avion hybride-électrique et effectue un second vol avant de relier les îles d’Hawaï

Ampaire améliore son avion hybride-électrique et effectue un second vol avant de relier les îles d’Hawaï

[Dossier Impression 3D] La chasse aux kilos s'intensifie dans l'aérospatial

[Dossier Impression 3D] La chasse aux kilos s'intensifie dans l'aérospatial

Plus d'articles