Nous suivre Industrie Techno

Un groupe de travail sur les matériaux et la résistance au feu

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Le 1er Colloque national sur les Polymères et le Feu s’est déroulé le 6 décembre à Lyon sur le site de l’IFP. Une bonne centaine de personnes, chercheurs et industriels ont échangé sur ce thème très

Transports terrestres, maritimes, aériens, immeubles et leurs équipements, vêtements… Quel secteur échappe aujourd’hui à la préoccupation feu ? Aucun sans doute, d’autant moins que les directives européennes dans tous ces secteurs commencent à produire leurs effets à plein. C’est ce qu’exposaient Jean Marc Oraison de l’IFTH (Institut Français du Textile et de l’Habillement) et Patricia Gil de la SNCF pour les produits de construction et pour les transports ferroviaires.

Entre normes nouvelles et équivalences de produits selon les anciennes et nouvelles normes, les industriels ont intérêt à se tenir au courant des travaux normatifs s’ils veulent pouvoir répondre efficacement à des appels d’offres pour de prochains équipements.

Si les normes évoluent, les produits aussi. D’une part certains produits ignifugeants sont mis sur la touche, notamment les dérivés halogénés. D’autre part des produits apparaissent comme les nanocharges, dont les tubes de carbone, et surtout des systèmes ignifugeants, c’est à dire des formulations qui répondent de manière graduée à un échauffement et à une combustion.

En effet, le feu se combat au niveau des trois sommets du triangle du feu : combustible, chaleur, comburant. On trouve donc des matières qui intégrées judicieusement au matériau principal consomment des calories lors de leur décomposition, diminuent la teneur en oxygène localement, font une barrière incombustible qui isole le matériau de la source de chaleur et du renouvellement d’oxygène. Il n’y a donc pas de produit miracle mais des formulations adaptées à un type de matériau pour un usage donné.

C’est ce que montraient de manière très éloquente Arnaud Piechaczyk de Nexans (câblerie), Serge Bourbigot de l’ENS Chimie de Lille et Hervé Farge de GTI Process (composites). A propos des nanocharges, une chose apparaît clairement, la nécessité d’une bonne dispersion qui influence terriblement les propriétés ignifugeantes finales.

Industriels et chercheurs ont eu des échanges animés. La création annoncé pour février prochain d’un nouveau groupe de travail de la Société Française de Chimie axé sur la dégradation thermique des polymères et le comportement au feu devrait stimuler le secteur, favoriser les transferts de technologie et développer de la pédagogie, car il n’existe quasiment pas d’enseignement en la matière comme le souligne José Lopez Cuesta de l’Ecole des Mines d’Alès, très impliqué dans le projet.

Christian Guyard

Pour en savoir plus : Ecole des Mines d’Alès - Centre des Matériaux de Grande Diffusion : cmgd@ema.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles