Nous suivre Industrie Techno

Un grand projet pour les poudres

C. G.

LE CETIM ANNONCE UN PROGRAMME DE R&D de 5 millions d'euros dédié à la métallurgie des poudres.

Profitant du congrès Innovmeca qui a fait le point sur le frittage lors du salon Industrie 2005, le Cetim a lancé un grand projet "Poudres". Démarré cette année pour trois ans, il sera doté de 5 millions d'euros et s'appuiera sur un réseau de partenaires nationaux et internationaux. L'objectif est de constituer un centre de compétences reconnu en Europe avec trois grandes orientations : maîtrise des techniques innovantes dans les principales filières de transformation ; création d'un pôle de R&D européen ; transfert des acquis dans l'industrie.

Le marché mondial des poudres de fer croît de 4 % par an et a dépassé le million de tonnes en 2003. En prototypage rapide, la croissance annuelle est de 21 %. Le marché européen du traitement de surface de durcissement avec poudres croît, quant à lui, chaque année de 3 % et concerne plus de 200 entreprises pour un chiffre d'affaires de plus de 500 millions d'euros. « Si l'Europe veut rester compétitive, il lui faut passer à des procédés non banalisés », a affirmé Georges Jobard, de la délégation régionale Rhône-Alpes de la FIM et directeur de Clextral.

La connaissance de plus en plus fine des mécanismes de frittage et l'apparition de procédés comme la compaction à grande vitesse créent un climat propice.

Cela explique la création de ce grand projet du Cetim et aussi le prochain lancement d'un projet européen intégré Hi-Comp de 10 millions d'euros qui rassemble déjà 21 partenaires, qui s'est fixé comme but la simulation numérique du frittage et du compactage à grande vitesse et l'augmentation de la taille et des performances des pièces frittées.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0867

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Les leviers technologiques traditionnels ne suffisent plus à compenser la croissance du trafic aérien », prévient Philippe Beaumier (Onera)

Dossiers

« Les leviers technologiques traditionnels ne suffisent plus à compenser la croissance du trafic aérien », prévient Philippe Beaumier (Onera)

Les projets autour du développement d’un « avion vert » se multiplient. Objectif : produire un appareil ultra-sobre[…]

Des procédés thermiques à électrifier

Des procédés thermiques à électrifier

« L’association de l’industrie avec les scientifiques permettra de connaître la vitesse de formation de l’hydrogène naturel dans le sol », avance le chercheur Alain Prinzhofer

« L’association de l’industrie avec les scientifiques permettra de connaître la vitesse de formation de l’hydrogène naturel dans le sol », avance le chercheur Alain Prinzhofer

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Plus d'articles