Nous suivre Industrie Techno

Un frein électrique à très faible consommation

J.-C. G.

Sujets relatifs :

, ,

LE FREIN eBrake, grâce à une conception astucieuse, ne consomme que 3% de l'énergie requise pour un frein électrique classique.

Il suffisait d'y penser ! Ou plutôt d'y repenser, car le système de freinage électrique eBrake, conçu par la start-up allemande eStop, est dans son principe largement inspiré des dispositifs de freinage manuels mis en oeuvre autrefois sur les roues de certaines carrioles à cheval. Sa pièce maîtresse : un coin venant progressivement se glisser entre un profil de guidage oblique et le disque de la roue.

 

Adaptable à tous types de roues

 

Avec une faible force de commande, délivrée en l'occurrence de haut en bas par un petit moteur électrique, le freinage se révèle redoutablement efficace. Le coin... se coince en effet d'autant plus facilement qu'il reçoit, en plus de l'énergie délivrée par le moteur, une partie de l'énergie cinétique du véhicule.

En pratique, selon eStop, ce frein ne réclame de la part du moteur que 3 % de la puissance de commande qui serait nécessaire avec une solution classique, c'est-à-dire une solution dans laquelle la force appliquée sur le disque serait transmise latéralement, directement depuis le moteur électrique. Aucun besoin, par conséquent, d'un actionneur surpuissant, nécessairement alimenté en 36-42 volts (au lieu des 12-14 volts présents à bord des automobiles actuelles). Il s'agit là, insiste eStop, « d'un atout de taille pour l'intégration de cette technologie, développée initialement par le centre allemand de R&D aéronautique, dans les futurs véhicules dotés du X-by-wire [direction et freinage à liaisons numériques sans redondance mécanique] ».

Autre atout du dispositif : son adaptabilité à tous types de roues, depuis les automobiles jusqu'aux avions en passant par les véhicules agricoles ou les convoyeurs. La sécurité, et plus précisément le contrôle de l'antiblocage, est prise en charge par une électronique et un logiciel spécialement développés.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0858

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles