Nous suivre Industrie Techno

Un ERP pour mieux contrôler les marges

M. S.

Sujets relatifs :

,
- Peut-on améliorer ses profits grâce à un progiciel de gestion intégré ? L'exemple de Weishardt le prouve avec le contrôle des coûts de production et de revient.

PME à l'heure de la mondialisation, le groupe Weishardt fabrique principalement de la gélatine et est implanté sur une douzaine de sites dans plusieurs pays. La gélatine est un produit miraculeux car elle possède de multiples propriétés fonctionnelles, son action dans le produit fini peut être très diverse et son pouvoir presque sans limite : épaississant, gélifiant, filmogène, émulsifiant, foisonnant, stabilisant, liant... Un produit que les gourmets et les amoureux de la cuisine, entre autres, connaissent bien car il est indispensable pour réussir certaines recettes de pâtisserie. En fait, la gélatine s'utilise dans d'autres fabrications alimentaires, mais aussi dans celle de produits pharmaceutiques et pour la parapharmacie, la parachirurgie. Elle est indispensable dans un bon nombre d'applications techniques comme la microencapsulation, l'industrie du papier, l'électrolyse des métaux...

Une production en continu très complexe

Le groupe Weishardt a été créé en 1839 à Dijon (Côte-d'Or) pour la fabrication de colle de peau, une glu utilisée dans la production de meubles. Au début des années 1930, l'un des frères Weishardt décida d'installer une usine à un endroit proche des sources de matières premières. Plus précisément à Graulhet, dans le sud-ouest de la France, choisi pour son industrie du cuir qui fournissait suffisamment de peaux de mouton. Une eau très pure fut alors obtenue par forage, car la production de gélatine nécessite une très faible teneur en minéraux. Après quelque 170 ans d'histoire, cette usine est aujourd'hui dédiée exclusivement à la production de gélatines d'origine porcine.

«Nous évoluons dans un environnement complexe », explique Franck Lasserre, directeur des systèmes d'information du groupe Weishardt. « La production de gélatine associe un process continu en flux poussé à une fabrication à la demande, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Nous appliquons les contraintes de sécurité alimentaire et de traçabilité avec le souci permanent d'améliorer la qualité de nos produits. »

Le groupe produit quelque 12 000 tonnes de gélatine par an à partir de matières premières comme les peaux de porc, de poisson ou de bovin. Des opérations de préparation de ces matières premières, d'extraction et de traitement de la gélatine s'effectuent dans des machines spéciales, des cuves, des extracteurs, des filtres, etc. Des équipements utilisés pour assurer ensuite l'extraction du collagène, la filtration, la concentration, la stérilisation et le séchage.

L'intervention d'experts pour chaque métier

À processus complexe correspondent toujours de forts besoins de gestion, ce qui a déterminé la société à se lancer, en 2001, dans l'installation d'un progiciel de gestion intégré (PGI ou ERP pour enterprise resource planning).

« Nous avons choisi, après un appel d'offres comme il se doit, le progiciel JD Edwards commercialisé à l'époque par l'éditeur éponyme », précise le spécialiste de Weishardt. Un progiciel passé sous la houlette de Peoplesoft qui est passé, lui, sous celle d'Oracle... Habitué à dialoguer avec un éditeur de taille moyenne, le groupe Weishardt s'est ainsi retrouvé face à un colosse de l'informatique. Alors, ces rachats multiples ont-ils créé des difficultés en ce qui concerne le suivi de la solution ? « Après la période d'incertitude qui a suivi le rachat de Peoplesoft, nous avons constaté qu'Oracle continuait à investir pour proposer de nouvelles versions de notre produit », répond le responsable.

La solution a été choisie à partir d'un cahier des charges mûrement réfléchi. « Il nous fallait une solution adaptée à une PME industrielle évoluant dans un contexte international et dotée d'un module de gestion de production puissant. Mais pas question d'un logiciel de type "usine à gaz", difficile à maîtriser par une structure informatique relativement légère de seulement huit personnes, comme c'est notre cas. » Ce projet, qui a été mené par des experts du métier dans chaque domaine, ventes, production, finances, etc., a également permis une remise à plat des flux et de la rationalisation de l'organisation de l'entreprise.

La gélatine est fabriquée selon de nombreux critères qualitatifs variant en fonction des spécifications des clients pour répondre à leurs besoins. Une meilleure gestion est ainsi une source de gains de temps et donc d'argent.

Une visibilité temps réel sur toutes les activités

« L'un de nos objectifs à travers la mise en place de cette gestion intégrée, était d'assurer une homogénéisation de notre organisation, pays par pays, donnant une visibilité en temps réel sur l'ensemble de nos activités », ajoute l'expert. « Seul moyen pour assurer la même qualité de produit partout, pour avoir une meilleure vision sur les coûts de production et de revient des produits. Bref, de mieux contrôler les marges réalisées grâce à une politique tarifaire adaptée. » Comment ? Grâce tout simplement à l'amélioration des échanges entre chaque société du groupe que permet le progiciel de gestion intégré.

Six années de travail acharné pour parfaire la gestion intégrée laissent cependant du pain sur la planche de l'équipe de Weishardt.

Ainsi, en 2007 démarrera la production de son usine ultramoderne canadienne. Fortement automatisée avec moult capteurs et automates programmables, elle sera dotée d'interfaces avec le progiciel de gestion intégré. « Ce qui nous permettra d'avoir une meilleure visibilité de notre production tout en allégeant la gestion des saisies d'informations, conclut Franck Lasserre. Nous continuerons aussi à étendre le périmètre fonctionnel de l'ERP et à développer l'utilisation du code-barres pour faciliter certaines tâches et garantir un meilleur contrôle de notre activité. » Beau programme en perspective...

L'ENTREPRISE

- Fabrique 12 000 tonnes de gélatine par an dont 60 % à l'export - Chiffre d'affaires : 70 millions d'euros - Effectif : 500 personnes, dont 250 en France

LA SOLUTION

JD Edwards EnterpriseOne d'Oracle - Cette suite complète d'applications d'entreprise modulaires pré-intégrées est conçue dans une architecture Internet. Elle est destinée aux PME spécialisées dans la fabrication, la construction, la distribution, l'entretien...

les conseils de Franck Lasserre directeur des systèmes d'information du groupe Weishardt

- Profiter pour remettre à plat les flux et l'organisation de l'entreprise - Bien choisir les consultants de l'intégrateur - Le moteur du projet : des volontaires au savoir bien forgé - Implication de la direction générale car c'est un projet d'entreprise.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0889

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies