Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Un drôle de robot à câbles pour peindre les éoliennes

Guillaume Lecompte-Boinet
Un drôle de robot à câbles pour peindre les éoliennes

Le projet de robot à câbles de l'IRT Jules Verne servira notamment à traiter des mâts d'éoliennes marines

© glb

Il est capable d’évoluer dans presque toutes les directions grâce à un système de câbles. Ce prototype développé par l’IRT Jules Verne fera l’objet d’un démonstrateur à l'échelle 1 notamment destiné aux éoliennes offshore.

 

Cela ressemble à ces systèmes de caméras suspendues au-dessus des stades. Voici un prototype de robot parallèle à câbles développé par l’Institut de Recherche Technologique (IRT) Jules Verne à Nantes. D’ici début 2017, ce projet parrainé par DCNS, STX France et Airbus se matérialisera avec deux démonstrateurs, dont un à l’échelle 1, de 7 m de long pour 4 m de large et 3,5 m de haut. L’objectif, créer un process pour peindre ou grenailler plus facilement des grandes surfaces, comme les jackets d’éoliennes marines, sans que les opérateurs ou l’outil aient à se déplacer sur de grandes distances ou dans des milieux encombrés. Pour une part, ces robots pourraient remplacer les ponts roulants. Une autre application sera le déplacement et l’assemblage de pièces de grandes dimensions, comme des éléments de fuselage d’avions.

L’un des défis technologiques de ce projet est de parvenir à un process reconfigurable rapidement. « Pour cela, il faudra effectuer du calcul complexe et de la simulation numérique sur les passages d’efforts sur chaque câble pour déterminer une façon optimale d’attacher et de positionner les câbles par rapport  à la plate-forme », explique David Marquez, responsable de ce projet à l’IRT Jules Verne. Car l’un des objectifs de ce projet est non seulement la reconfigurabilité du robot à câbles, mais aussi la vitesse d’exécution.

Retrouvez en vidéo le premier démonstrateur dans les locaux de l'IRT Jules Verne.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles