Nous suivre Industrie Techno

Un disque d’archivage éternel ou presque

Ridha Loukil
Un disque d’archivage éternel ou presque

Disque de saphir d'Arnano

La start-up française Arnano développe un disque de saphir capable de conserver ses informations enregistrées pendant 2 000 ans !

On pense que les supports numériques d’archivage tels que le CD, le DVD, le Blu-ray, la mémoire flash, la bande magnétique ou le disque dur assurent une longévité éternelle des données enregistrées. Erreur ! Contrairement aux idées véhiculées auprès du grand public, tous ces médias sont très fragiles. En tout cas, ils sont loin de garantir la même longévité des données que le papier, les microfiches ou les microfilms. Selon le type et la qualité du support, la durée de conservation varie de deux à dix ans.

Or certaines données (notamment celles des administrations et des entreprises) doivent être sauvegardées pendant bien plus longtemps. Même le grand public a besoin de conserver à vie certaines données personnelles (photos, vidéos…). Une solution est de copier tous les deux à cinq ans les vieux médias sur des nouveaux. C’est cette approche dynamique qui est utilisée aujourd’hui par les grandes entreprises pour l’archivage électronique de leurs données.

L’autre solution est d’utiliser un disque d’archivage éternel ou presque. La société Arnano, créée en 2009 par essaimage du CEA-Leti, développe ainsi un disque de saphir qui offrirait une longévité de 2 000 ans. L’idée est de reproduire à une échelle microscopique l’image du contenu à conserver sur un disque de saphir de 1,5 mm d’épaisseur. Les informations sont gravées avec les mêmes technologies que celles utilisées pour la gravure de puces électroniques. Un simple microscope ou tout système optique grossissant suffit ensuite pour les lire. Les documents sont gravés en caractères de 10 microns de hauteur, soit 2 ou 3 fois moins qu’un cheveu.

Relire sans informatique

Selon Philippe Fosse, directeur d’Arnano, le saphir, matériau minéral robuste (par opposition aux disques optiques comme les CD qui sont en polycarbonates, donc en plastique) offre un support inaltérable pour la conservation des données pendant des siècles. Il résiste aux facteurs biologiques, chimiques et physiques, à l’abrasion, au feu et aux inondations ainsi qu’aux rayonnements (UV, électromagnétiques…). Un disque de 20 cm de diamètre (la version lancée aujourd’hui sur le marché, une version de 10 cm de diamètre est en projet) peut stocker jusqu’à 39 000 pages au format A4 restituable en 75 dpi, soit 20 fois plus qu’une microfiche ou l’équivalent d’un CD. L’enregistrement est lisible sans transcodage (l’information est stockée sans codage) via des moyens optiques simples tels qu’un microscope, sans passer par des technologies informatiques.

Le disque n’est pas vendu sur étagère comme un CD ou un DVD. Il est commercialisé par la société Everial dans le cadre de ses solutions d’archivage électronique. Everial récupère les données à archiver (numériques, papier…) et c’est Arnano qui se charge de les graver sur le disque.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.grain-incubation.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les lunettes connectées pour traders par Bloomberg

Les lunettes connectées pour traders par Bloomberg

Le groupe Bloomberg est connu notamment pour ses terminaux d'information en temps réel utilisés par la finance. Il développe[…]

Etiquettes résistantes aux solvants

Etiquettes résistantes aux solvants

Pierre Amouyal, ABB :  « Les datacenters sont prêts pour le courant continu »

Pierre Amouyal, ABB : « Les datacenters sont prêts pour le courant continu »

LinkedIn : Comment optimiser la puissance de votre réseau

Livre

LinkedIn : Comment optimiser la puissance de votre réseau

Plus d'articles