Nous suivre Industrie Techno

Un dispositif innovant pour traiter les tumeurs cérébrales

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,
Un dispositif innovant pour traiter les tumeurs cérébrales

Schéma de principe du module d'injection intracérébral.

© DR

Les traitements ciblant le cerveau pourraient être injectés directement dans le tissu nerveux, plutôt que de passer par la circulation générale, ce qui est générateur d’effets secondaires. Un premier prototype a été construit et testé chez l’animal.

Le projet Delice, labellisé par le pôle de compétitivité Minalogic et financé à hauteur de 6,4 millions d’euros, s’achève sur un succès : la preuve de concept d’un module d’injection pour la délivrance de molécules thérapeutiques au sein du tissu cérébral.

Associant notamment Becton Dickinson, Tronics Microsystems et le CEA-Leti, il a débouché sur un premier prototype dont la plupart des éléments restent à l’extérieur du cerveau : MEMS pour l’injection à faibles pression et débit du principe actif ; module de contrôle du MEMS ; de communication sans fil et de gestion de l’énergie ; pile au lithium…

Seul un petit cathéter pénètre au cœur du cerveau. En faisant cela, le dispositif contourne la barrière hémato-encéphalique, un filtre très efficace entre la circulation générale et l’intérieur du cerveau. Par conséquent, la dose de médicaments administrée peut être réduite, et ainsi diminuer le risque d’effets secondaires.

L’implant a été testé chez des porcs atteints de glioblastome, la tumeur du cerveau la plus fréquente mais aussi la plus agressive – avec moins de 10 % des patients qui survivent à 5 ans. La prochaine étape est de démontrer la viabilité du concept sur l'homme, pour enclencher des études cliniques avec des partenaires de l’industrie pharmaceutique.

Ludovic Fery

Pour en savoir plus : www.minalogic.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une étude parue dans Clinical Infectious Diseases le 13 avril indique que le bamlanivimab, l'anticorps monoclonal anti-Covid-19 d'Eli[…]

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

Plus d'articles